banniere single

Parlez-vous mp3 ? (dernier épisode)

Posté le par le français dans le monde

Devenir animateur radio ? Vous y aviez pensé. Mais la vie en a décidé autrement. Quelle chance ! Grâce à votre profession d’enseignant de FLE, vous pouvez désormais vous glisser dans la peau de cet  autre… chaque fois qu’il faut faire parler les étudiants.

Et si vous avez lu l’épisode 3 d’il y a quinze jours, vous avez en tête une foule de projets à enregistrer. En effet, les nouvelles technologies ont considérablement facilité l’accès au matériel. Le format mp3 ? Idéal pour donner une visibilité à l’aventure radiophonique.

Facilement exploitable, le mp3 rejoint en quelques secondes un ordinateur, puis un hébergeur gratuit de documents audio : j’utilise pour ma part le simplissime Divshare (uniquement en anglais) – il en existe d’autres. Celui-ci vous fournit notamment un lien (dit embed) pour publier l’enregistrement sur un blog.

Un quoi ? Imaginez, sur internet, un espace de publication de textes, d’images, de vidéos produits par vos étudiants en français… ainsi que d’audio. Y a-t-il plus merveilleuse manière de concrétiser les acquis ? Ce blog peut être accessible au vaste monde francophone, ou, au choix, réservé à un cercle privé. Mes classes utilisent pour leur part Blogger, attractif et aussi facile à utiliser qu’une boîte mails.

Si vos étudiants ont enregistré pendant que les autres se préparaient, voici leur mission : aller écouter les chroniques des autres sur le blog, et relever un élément qui les intéresse ou les intrigue, pour le commenter et poser des questions. Cette réaction peut être écrite sous forme de commentaire sur le blog, ou rapportée en classe à l’oral.

Dans un deuxième temps, les « journalistes » répondent – donnez-leur éventuellement le temps de se livrer à quelques recherches. À l’oral, on peut ainsi enregistrer plusieurs séries de brèves émissions thématiques en suivant les réactions des apprenants. Ce type de projet s’adapte particulièrement aux publics jeunes – par exemple dans le cadre d’une « correspondance journalistique » entre deux classes -, puisque les contenus sont puisés dans leurs centres d’intérêt… mais il convient aussi aux autres publics !

Cerise sur le gâteau, l’enseignant que vous êtes y trouvera également son intérêt : en réécoutant les enregistrements audio, vous décèlerez aisément les difficultés récurrentes, et donc les objectifs à atteindre en termes de phonétique, intonation et rythmique.

La chose vous semble encore quelque peu abstraite ? CLIQUEZ ICI pour écouter le projet radiophonique mené à l’Alliance française Paris Île-de-France par un groupe d’adultes de nationalités différentes. Nous n’avions eu le temps que d’interviewer, enregistrer et publier… Les prolongements et variantes sont nombreux. Alors vous aussi, racontez-nous vos aventures numériques : vos étudiants parlent-ils mp3 ? Avez-vous déjà (ré)exploité des enregistrements en classe ? Vous êtes aussi notre boîte à idées… commentez-les !

Laurence Audy Samaniego, enseignante à l’Alliance française Paris Île-de-France

Pas de commentaire

Laisser un commentaire