FICHE PÉDAGOGIQUE : « Le Déserteur »

Posté le par le français dans le monde

Dans le contexte de crise actuelle liée à l’épidémie de coronavirus, votre revue a décidé de mettre chaque jour en ligne, depuis le 20 mars – journée de célébration de la francophonie – et tous les jours à midi, un article du « Français dans le monde » en libre accès. Aujourd’hui, la FICHE PEDAGOGIQUE d’Odile Gandon sur la chanson « Le Déserteur » de Boris Vian (dont cette année célèbre le centenaire), à retrouver dans le numéro 426 de novembre-décembre 2019. Bonne lecture (et bon courage) à toutes et tous !

Exploitation pédagogique

  • Niveau : A1-A2, adultes et adolescents
  • Matériel : Photocopie du texte. Enregistrement par Boris Vian : https://www.youtube.com/watch?v=AV2BtFKmHXw
  • Objectifs :
    – Socioculturels : connaître une chanson française qui a eu un retentissement international; connaître le contexte historique de sa composition
    – Cognitifs : comprendre une situation ; étudier une argumentation
    – Linguistiques : relever le lexique de la guerre ; analyser des formes verbales ; repérer les procédés d’écriture du texte de la chanson ; le style de l’auteur

————————————————-

« LE DÉSERTEUR » (paroles de Boris Vian / Harold B. Berg)

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le tempsJe viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir

Monsieur le Président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer des pauvres gens

C’est pas pour vous fâcher
Il faut que je vous dise
Ma décision est prise
Je m’en vais déserter

Depuis que je suis né
J’ai vu mourir mon père
J’ai vu partir mes frères
Et pleurer mes enfantsMa mère a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se moque des vers

Quand j’étais prisonnier
On m’a volé ma femme
On m’a volé mon âme
Et tout mon cher passé

Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes
J’irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens :Refusez d’obéir
Refusez de la faire
N’allez pas à la guerre
Refusez de partir

S’il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n’aurai pas d’armes
Et qu’ils pourront tirer

———————————————-

FICHE ENSEIGNANT

MISE EN ROUTE
• Faire écouter la chanson par Boris Vian. Échange oral à partir de quelques questions : Qu’avez-vous compris de cette écoute ? Qui parle ? À qui ? Quelle est la situation ? Quels thèmes avez-vous repérés ? La musique est-elle bien accordée au thème ?
On notera au tableau les réponses pertinentes.

• Présenter l’auteur et préciser les conditions d’écriture de la chanson, à partir des éléments du dossier et ces données sur le contexte historique :
Février 1954 : Boris Vian, en deux jours, écrit et compose avec un musicien la chanson « Le Déserteur ». L’année 1954 est marquée par les conflits coloniaux : défaite française à Dien Bien Phu en Indochine, puis début de la guerre en Algérie. Et la Seconde Guerre mondiale est encore très proche. La chanson n’a pas plu du tout aux militaires ni au gouvernement et a été interdite à la radio. Dix ans plus tard, pendant la guerre du Vietnam, elle deviendra un hymne pacifiste, chanté par les Américains Joan Baez et Peter, Paul & Mary. « Le Déserteur » a depuis été traduit en vingt langues, et reprise par des centaines d’interprètes, français et étrangers. Et malheureusement, elle est toujours d’actualité.

• Distribuer les fiches apprenants.

1re activité : définir la situation
Les apprenants, en binôme, répondent au questionnaire, et les réponses sont corrigées en commun.
a. C’est quelqu’un qui refuse de partir à la guerre.
b. Les pronoms je (celui qui parle) et vous (celui à qui l’on parle)
c. Le déserteur écrit la lettre qui est adressée au Président
d. Il explique pourquoi il déserte.
e. Dans la dernière strophe, le déserteur dit qu’il préfère mourir que
de faire la guerre.

2e activité : analyser la forme de la chanson
a. L’enseignant lit les deux premiers quatrains en insistant sur la fin des vers, pour faire repérer la répétition des sons. Expliquer qu’il s’agit d’une forme poétique : la rime (répétition d’un son à la fin des vers). C’est l’occasion de faire apprendre le vocabulaire de base de l’écriture poétique : vers (ligne du texte) et strophe (groupe de vers ; ici, quatrain = strophe de 4 vers). Les élèves relèvent ensuite les rimes sur l’ensemble du texte. Ils remarqueront sans doute qu’il manque une rime à la strophe 7…

b. Expliquer les mots en classe entière : le vocabulaire de Vian est très simple, sur le modèle de la poésie populaire : notez aussi l’expression de langage parlé : « C’est pas pour… » (strophe 4). Deux expressions peuvent poser des problèmes de compréhension :
– « bon apôtre » : celui qui donne la bonne parole (référence au texte des Évangiles, texte chrétien qui raconte la vie du Christ par des disciples, qu’on appelle « apôtres »). Poser la question à la classe : le déserteur pense-t-il vraiment que le président est un bon apôtre ? Non, il utilise ce mot de façon ironique, pour se moquer du président.
– « Je fermerai la porte/au nez des années mortes » : le passé du déserteur (les années où il a perdu toute sa famille à la guerre) est personnifié. Il ne veut plus rester dans le chagrin : il veut s’engager contre la guerre.

c. Travail d’écriture : on pourra demander aux apprenants d’écrire par binôme un quatrain sur le modèle d’une strophe du « Déserteur ». On peut au préalable leur faire compter les syllabes prononcées dans chaque vers (6 : ces vers sont des hexasyllabes).

3e activité : étudier les arguments employés
a. En leur demandant de trouver un titre à chaque groupe de 4 strophes, on fait percevoir aux apprenants les différents tons employés dans cette chanson : le refus – le chagrin – l’engagement. Chaque élève cherche des titres silencieusement, puis on passe très vite en classe entière pour définir ensemble ces titres.

b. Les deux arguments employés par le déserteur pour expliquer son choix : refus de tuer des gens (strophe 3) ; chagrins personnels (5 à 8)

4e activité : Eh bien, chantez maintenant !
Chanter est un excellent entraînement pour l’apprentissage oral. Faire écouter encore l’interprétation de Vian, en leur demandant de suivre sur le texte. La musique est simple et facile à retenir. Procéder strophe par strophe. On peut éventuellement utiliser une version instrumentale pour les faire chanter sans Vian. (www.youtube.com/watch?v=9_vsD5uO-lo)

 

PROLONGEMENT

• Connaître une version différente
Paroles changées par Mouloudji (moins personnelles, plus universellement
pacifistes) : https://www.youtube.com/watch?v=fM8D0H3RiRo
Le poème d’origine comporte une fin différente qui a été censurée pour la chanson : « Que j’emporte des armes / Et que je sais tirer ». On peut discuter des deux versions en classe entière.

• Sur la piste d’autres interprétations
« Le Déserteur » a été enregistré par plus de 250 interprètes à travers le monde, dans 20 langues différentes (dont le catalan, le danois, l’espéranto, le finnois, le kabyle, le ligure, le macédonien, le norvégien, l’occitan, le sarde et le suédois pour les moins connues).
– Faire chercher aux élèves s’il y a une interprétation dans leur langue.
– Faire comparer des interprétations en français par des interprètes d’autres nationalités. Par exemple, l’Américaine Joan Baez (https://www.youtube.com/watch?v=EX3oHrUv5cgou) ou le groupe américain Peter, Paul and Mary (https://www.youtube.com/watch?v=sZz709yrJNg), qui ont interprété la chanson pendant la guerre du Vietnam (1963-1975).

——————————————–

FICHE APPRENANTS

Activité 1
Lisez attentivement le texte et répondez aux questions par écrit.
a. Qu’est-ce qu’un déserteur ?
…………………………………………………………………………………..
b. Quels sont les pronoms personnels les plus employés ?
…………………………………………………………………………………..
c. À qui s’adresse la lettre ? Qui l’écrit ?
…………………………………………………………………………………..
d. Pourquoi écrit-il cette lettre ?
…………………………………………………………………………………..
e. Que veut dire la dernière strophe ?
…………………………………………………………………………………..

Activité 2
a. Écoutez attentivement la lecture du début de la chanson par le
professeur. Puis entourez les terminaisons qui se ressemblent dans le
texte.
Notez les mots que va vous donner le professeur :
…………………………………………………………………………………..
b. Le vocabulaire de Boris Vian vous paraît-il difficile ?
…………………………………………………………………………………..
En relisant le texte, relevez les passages ou les mots que vous ne
comprenez pas.
………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………..
c. Écrivez à deux un quatrain sur le modèle du « Déserteur ».

Activité 3
a. Donnez un titre à chaque groupe de quatre strophes.
1er groupe ……………………..
2e groupe ……………………….
3e groupe ………………………
b. Relevez dans le texte les deux raisons que donne le déserteur pour
justifier sa désertion et son engagement.
…………………………………………………………………………………..

Activité 4
En classe entière avec le professeur

———————————————————————–

TELECHARGER LA FICHE « LE DESERTEUR » EN PDF

3 commentaires
  1. La FEDERATION INTERNATIONALE DES PROFESSEURS DE FRANCAIS est une organisation internationale non gouvernementale creee en 1969, reconnue pour son role dans la promotion et la diffusion de la langue francaise dans le monde.

  2. Merci pour cette très bonne fiche. Il y a quelques années j’ai travaillé ce poème en l’associant à la chanson de Renaud « Déserteur », réecriture en langue (très) familière de celui-là:
    Monsieur le président
    Je vous fais une bafouille
    Que vous lirez sûrement
    Si vous avez des couilles
    Je viens de recevoir
    Un coup de fil de mes vieux
    Pour me prévenir que les gendarmes
    S’étaient pointés chez eux…

Laisser un commentaire