banniere single

La démarche à suivre pour bien préparer votre atelier

Posté le par le français dans le monde

Voilà, vous avez décidé de vous lancer dans un projet d’ateliers pour dynamiser vos cours avec des enfants ? Alors voici des pistes pour vous permettre de bien préparer chaque séance.

Il faut commencer par bien définir les objectifs de l’atelier. Ces objectifs doivent être clairs, simples et peu nombreux pour chaque séance, surtout si on se base sur un niveau A1. Je vous avais parlé dans mon précédent billet d’un exemple de fil conducteur: « À la découverte des régions françaises ».  Pour vous illustrer la préparation d’un atelier, je vais vous présenter une séance intitulée « La Bourgogne: à la découverte des petits animaux de la forêt ». La séance se construit en quatre temps.

La mise en situation

La séance débute par la présentation des objectifs aux enfants. Dans le cas qui nous intéresse, cela donnera: « aujourd’hui, nous continuons notre voyage et nous allons en Bourgogne à la découverte de quelques petits animaux de la forêt. A la fin de la séance, nous fabriquerons un hérisson avec un marron et des cure-dents. Vous pourrez l’ajouter à la forêt de champignons que vous avez fabriqués la semaine dernière. » Les deux séquences précédentes traitant de la flore des forêts du Limousin, les enfants connaissent donc déjà les mots marron et champignon. Le modèle de hérisson que montre à ce moment le professeur va piquer la curiosité de vos enfants et leur motivation en classe n’en sera que plus forte. Chaque enfant trace ensuite sur sa carte de France l’itinéraire entre le Limousin et la Bourgogne.

L’expérimentation

L’étape suivante va nous permettre de travailler notre objectif: à la fin de la séance, les élèves seront capables d’identifier 6 animaux de la forêt. Nous demandons alors aux enfants de faire des hypothèses : « Connaissez-vous des petits animaux qui habitent dans une forêt ? ». Les réponses attendues sont: le hérisson, l’escargot, la taupe, l’écureuil, la pie, le ver de terre. Le professeur reformule en français. À partir d’images et d’étiquettes-mots, on varie les activités lexicales. On peut commencer par exemple par faire associer aux enfants les images et les étiquettes-mots puis faire répéter. On peut continuer en leur demandant de fermer les yeux et on enlève un animal du tableau. Ils doivent deviner quel est celui qui manque. On peut encore demander à un enfant de mimer un animal, les autres doivent deviner de quel animal il s’agit.

La systématisation

Pour cette étape, nous travaillerons avec notre classe à partir d’activités, de petits jeux du type Mémory, dominos ou encore des mots-croisés. Ces activités permettent de vérifier l’acquisition des nouvelles connaissances. Internet est une mine d’or. Privilégiez pour vos recherches les blogs des professeurs des écoles. Il y a beaucoup de professeurs qui ont la gentillesse de partager leurs ressources sur la toile. Vous n’y trouverez peut-être pas une solution clé en main mais très certainement une source d’inspiration. Soyez créatifs ! N’oubliez pas de proposer ici des activités différentes suivant l’âge des enfants de chaque groupe.

Réinvestissement

Cette partie permet de réutiliser les connaissances vues dans la séance au sein d’une activité manuelle. Là aussi on trouve sur internet pas mal d’idées pour s’inspirer. Une nouvelle fois choisissez une activité manuelle simple qui ne requiert pas beaucoup de travail de préparation en amont et qui ne soit pas difficile à réaliser matériellement et tout cela le plus économiquement possible, (vive le recyclage !). Il est en effet parfois nécessaire de « mâcher » le travail pour les enfants, soit pour des questions de capacités des élèves, soit pour gagner du temps.

Par exemple, dans le cas de notre hérisson-marron, il faut un marron par enfants, des cure-dents pour faire les piques du hérisson et deux petits bouts de papier pour faire les yeux. Le professeur doit donc préalablement percer l’emplacement pour chaque cure-dents sur le marron de chaque enfant. En classe les enfants n’auront plus qu’à suivre les instructions du professeur pour la fabrication du hérisson. Il ne reste plus qu’à intégrer le hérisson dans la création de l’atelier précédent.

Dans la mesure du possible, il est intéressant d’exposer les résultats dans un endroit de passage de votre  structure d’accueil. Les enfants sont fiers de pouvoir montrer les « œuvres d’art » à leurs parents.

On peut ensuite proposer une comptine ou une chanson afin de réutiliser les nouvelles connaissances dans un nouveau contexte.

Voici un exemple de séance en atelier ! A vous de partager vos petites astuces pour dynamiser le cours avec des enfants !

Albanie Audrain, enseignante à l’Alliance française de Valladolid

Pas de commentaire

Laisser un commentaire