Couverture_fdlm418

Fdlm 418 – Société : les prénoms (3’06’’)

Posté le par le français dans le monde

Il nous accompagne toute notre vie, nous identifie, et demande beaucoup de réflexion aux futurs parents : le prénom fait partie de nous. Le choix d’un prénom n’est jamais anodin. Et des tendances ou des modes se dessinent avec les années. Un reportage de Marie Bouquet.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Marie Bouquet
– C’est en général la première chose qu’on dit à notre interlocuteur / notre nom mais aussi notre prénom / car il a fait un long chemin / ce prénom / avant d’atterrir sur notre carte d’identité / les parents y ont réfléchi / comme Anne-Sophie qui a accouché il y a trois ans d’une petite Cléa / mais ce n’était pas son premier choix – A.-S. – Moi / j’aimais bien Chloé / mon mari trouvait ça trop commun / donc on a regardé un peu plus dans le / un dictionnaire des prénoms et on a bien aimé / Cléa / certes / c’est un peu original / mais c’est plutôt dans la tendance / dans l’air du temps / des prénoms courts – M. B. – Comme Chloé / Léa ou Emma dans le top 10 des prénoms en France depuis plusieurs années / mais il y a du changement dans l’air puisqu’en 2018 les deux prénoms les plus donnés seront Louise pour les filles et Gabriel pour les garçons / les prénoms rétro ou d’origine religieuse ont la cote / Emmanuel a vu une évolution dans ses classes / il est instituteur depuis vingt ans – E. – On voit un changement / euh / il y a des modes / il y a vingt ans il y avait beaucoup de prénoms américains / issus de séries / des Brendon / des Brendan / des Kevin / etc. / il y en a beaucoup moins maintenant / euh / on est plus sur un retour aux prénoms de grands-parents ou arrière-grands-parents / des Gaston / Marcel / Marie – « Noémie est très joli / moins que Zoé / mais plus que Nathalie / Anatole / il est frivole… » – M. B. – Mais en plus des prénoms rétro chantés par Nino Ferrer il y a aussi des nouveaux prénoms – E. – Il y a aussi des prénoms très très compliqués / des fois / ouais des fois avec une liste d’appel / le premier jour / ça m’est arrivé de bugger un peu oui / je sais pas comment ça se prononce / il y a des fois des trucs euh assez étranges hein – M. B. – Anne-Sophie confirme / elle a parfois du mal à retenir certains prénoms des amis de sa fille à la crèche – A.-S. – Il y en a un qui / comme un Eloane / mais c’est Elouane / donc c’est o u / e l o u a n e / Elouane / Jayden / j a y d e n / qui avait un prénom que moi / je connaissais pas / et que j’ai eu du mal à / à comprendre quand on me l’a annoncé / ah il y avait Frantine / f r a n t i n e / c’est un nom difficile à porter – M. B. – En fait notre prénom porte notre histoire / écoutez les explications de Baptiste Coulmont / il est sociologue du prénom – B. C. – Ça dit à quel moment un peu vous êtes / vous êtes né / si vous êtes une Nathalie il y a de grandes chances que vous soyez née dans les années 60-70 / si vous êtes une Léa il y a de grandes chances que vous soyez née très récemment / aujourd’hui le prénom sert vraiment à / à individualiser l’enfant notamment dans / dans la famille / et puis aussi avec l’idée qu’il ne faut pas qu’ils soient trois ou quatre dans la / dans la même classe / c’est toute une série de contraintes que les / les parents se donnent – M. B. – Certains prénoms peuvent être interdits / c’est la justice qui décide / d’autres sont peu conseillés / en particulier quand ils rappellent une sombre page de l’Histoire – B. C. – Ben il y a des prénoms comme / comme Adolf qui sont très déconsidérés – M. B. – Depuis 1940 les deux prénoms les plus donnés en France sont Jean et Marie.

LEXIQUE
Le top 10 : les 10 premiers dans un quelconque classement.

Rétro : (invariable) qui appartient au passé.

Bugger : (verbe formé sur bug, défaut de conception en matière d’informatique) faire une mauvaise manipulation, se tromper, rater son coup, se planter (familier).

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire