fdlm417

Fdlm 417 – Santé : le burn-out (3’06’’)

Posté le par le français dans le monde

Les différentes études montrent toutes la même chose. Près de trois millions de Français qui travaillent présentent des symptômes d’épuisement professionnel ou burn-out. Les ouvriers, les cadres, les agriculteurs, les médecins, les enseignants, les artisans, les employés, les policiers, personne n’y échappe. Les causes sont plus ou moins identifiées, mais la maladie n’est pas reconnue par la loi. Reportage de Benjamin de Haut.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Benjamin de Haut
– Les différentes études sont formelles / près de trois millions de Français actifs présentent des symptômes d’épuisement professionnel / on parle du fameux burn-out / alors c’est un concept flou qui a beaucoup évolué depuis le malaise des cadres dans les années 80 / les ouvriers / les agriculteurs / les médecins / les enseignants / les artisans / les employés / personne n’y échappe / les causes sont plus ou moins identifiées / management / organisation du travail trop dure en entreprise / pression excessive / la mise en concurrence des salariés / l’isolement également / ou la surcharge de travail / Jean-Marc travaille à l’Académie des médecins / il tente de donner une définition – J.-M. – L’individu se consume en fait et à un moment donné il a plus de réserves / il est épuisé / il peut plus faire face / ce sont des personnes qui sont surinvesties / qui sont de plus en plus présents sur leur lieu de travail et dont on sait qu’à un moment donné l’organisation ne va pas leur donner toutes les satisfactions – B. de H. – Et c’est exactement ce qui est arrivé à Thierry / banquier / il y a cinq ans / sa vie a basculé – Th. – On ne fait que revivre sa journée / anticiper pour savoir si ce qu’on a fait était bien / si on peut faire mieux / toujours le cerveau en ébullition / et en fait je me réveillais le matin en étant plus fatigué qu’en m’étant couché la / le soir / on devient esclave / tant que vous tenez tout va bien / c’est un matin où j’ai disjoncté et je me suis retrouvé à m’effondrer complètement / carrément à genoux / à plus pouvoir tenir debout / à avoir tous les membres qui tremblaient / à / à rien comprendre / et je ne maîtrisais plus rien surtout / et là ça a été la descente aux enfers / c’est-à-dire que c’est là où j’ai compris ce qu’était le burn-out / on peut dire que là j’ai vécu pendant près de quatre à cinq mois dans le noir / dans ma maison / enfermé / j’avais des angoisses dès que je voyais du monde / je / et j’avais honte en plus de ce qui m’arrivait / je comprenais pas ce qui m’arrivait / ce qui est grave / c’est qu’on en vient à même plus supporter sa famille / supporter ses enfants – B. de H. – Finalement Thierry s’en est sorti grâce notamment au soutien de sa famille / mais il a fallu plus de quatre ans de lutte / le problème aujourd’hui selon Michel / médecin / c’est que cette maladie n’est pas reconnue – M. – Se battre contre l’administration / c’est encore une charge en plus à gérer / il vaut mieux être drogué / alcoolique / toxico ou assassin / vous êtes mieux traité que quand vous êtes malade lié à un burn-out – B. de H. – Et le cas de Thierry est loin d’être isolé / Myriam / médecin du travail / voit de plus en plus de personnes en détresse – M. – Nous voyons souvent lors de nos consultations des cadres qui arrivent dans un état de santé déplorable / ils s’en rendent pas compte / ils ont du mal à se lever / ils vont au travail sans énergie / un jour ce qui se passe / ils se rendent compte que leur travail n’est pas reconnu / généralement c’est une réflexion de la direction qui fait que le cadre se dit / avec tout le travail que je fais pour l’entreprise / l’entreprise ne me reconnaît pas / et à ce moment-là il bascule de l’autre côté en burn-out / on m’a décrit une personne qui s’est affalée sous son bureau et qui a pas pu se relever – B. de H. – Le gouvernement ne veut pas légiférer / aujourd’hui le syndrome de burn-out n’est pas reconnu / mais la société est doucement en train d’évoluer / dans quelques mois des centres de prise en charge de patients atteints de burn-out vont ouvrir dans certaines villes de France / notamment à Villeurbanne près de Lyon.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire