fdlm417

Fdlm 417 – Chanson : Grand Corps Malade (2’54’’)

Posté le par le français dans le monde

Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade, sort son sixième album studio, Plan B. Ce titre fait référence à sa propre histoire, celle d’un jeune homme de 20 ans devenu tétraplégique suite à un violent accident de plongeon dans une piscine. Après des mois de rééducation, Fabien retrouve l’usage de ses membres. L’ancien basketteur remarche, mais doit abandonner son rêve de devenir professeur de sport. Son plan B ? La musique. Elle lui permet de se relever. À 26 ans, il se lance dans le slam, qui consiste à déclamer sa poésie a cappella en public. Avant d’en faire son métier, Grand Corps Malade exerce sa passion dans les bars. Depuis la sortie en 2006 de son premier disque, Midi 20, l’artiste enchaîne les succès et continue à populariser le slam en France. D’ailleurs les textes de ses chansons (Enfant de la ville, Voyage en train…) sont étudiés par des professeurs de français aussi bien dans l’Hexagone qu’ailleurs en Europe. Une chronique d’Ingrid Pohu.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Ingrid Pohu
– Après le succès au cinéma de son premier film / Patients / où il raconte son quotidien dans un centre de rééducation suite à un grave accident / Fabien Marsaud / alias Grand Corps Malade / revient avec un sixième album touchant baptisé Plan B / à 40 ans / le slameur trouve une nouvelle fois le ton juste pour se livrer / entre coups de cœur et coups de gueule / dans ce titre / Plan B / Grand Corps Malade l’affirme avec une force tranquille / dans la vie il n’y a pas d’échec / il faut juste changer d’espoir – GCM – Pour moi évidemment le meilleur exemple / c’est / c’est cette espèce de carrière artistique qui était pas du tout un plan A / qui est arrivée ben voilà suite à / à mon accident / mais en fait à la base moi / c’était surtout le sport mon truc / et finalement ce plan B s’avère très positif – I. P. – Dans le morceau 1000 vies / l’artiste compare la vie à un jeu / le rubik’s cube / ce casse-tête comporte plein de couleurs et de facettes et surtout une multitude de combinaisons – GCM – Donc voilà / on va / on va combiner / des fois on va se tromper / des fois on va changer d’avis / on va changer de sens / et puis à nous de trouver la bonne combinaison quoi / on est une même / une même personne / mais on peut avoir plusieurs vies / donc voilà il faut prendre le bon ascenseur ou la bonne passerelle au bon moment / faut trouver les liaisons – I. P. – Dans ses vers le poète trouve aussi de jolis traits d’union / il se délecte à malaxer les mots / à jouer avec les sonorités / à affûter ses rimes / du grand art / comme sur le titre Le langage du corps / Grand Corps Malade aime rappeler que le slam ne relève pas de l’improvisation – GCM – Depuis le début il y a une espèce de fausse croyance qui est que le slam égale de l’impro / pas du tout / tous les slameurs dans les bars / ils écrivent / ils sortent leurs feuilles / c’est très écrit / très préparé / et de temps en temps comme dans le rap / t’as un freestyler fou qui est capable d’improviser / mais / mais c’est / c’est rarissime – I. P. – Avec simplicité Grand Corps Malade célèbre la vie – GCM – Moi / il y a un moment dans ma vie où mon rêve / c’était d’être assis à table à bouffer un steak avec mes potes ou ma famille / parce qu’il y a un moment où ça je ne l’avais plus / j’étais coupé des / des plaisirs les plus simples / donc bon c’est vrai que quand t’as traversé ça / peut-être que t’as cette capacité de / de / de prendre du recul sur les choses et de profiter des petits moments / donc je / je célèbre tout ce qu’il y a à célébrer/ c’est vrai j’en profite – I. P. – Et pour prendre du recul / rien de tel qu’une petite bouffée de nostalgie.

LEXIQUE
Freestyle : (anglais, littéralement style libre) forme de rap dans lequel les paroles sont improvisées, c’est-à-dire sans texte préalablement écrit, récitées avec ou sans accompagnement musical ; le freestyle donne lieu à compétitions ou batailles de style, sortes de joutes oratoires dans lesquelles deux ou plusieurs rappeurs s’affrontent et se répondent en utilisant des paroles improvisées, rimées généralement ; c’est une partie importante de la culture hip-hop.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire