Couverture-fdlm#413

Fdlm 413 – Hommage : Simone Veil (3’34’’)

Posté le par le français dans le monde

Simone Veil, une des personnalités préférées des Français, nous a quittés le 30 juin dernier. Un hommage solennel lui a été rendu à l’Hôtel des Invalides le 5 juillet en présence de ses proches, de très nombreuses personnalités politiques, de célébrités du monde des arts et des lettres, et d’une foule d’anonymes invités à assister à la cérémonie. Le Président de la République, Emmanuel Macron, a fait un éloge funèbre particulièrement émouvant, évoquant son courage, sa rigueur, retraçant les innombrables combats de cette femme exemplaire, pour les détenus, pour l’interruption volontaire de grossesse, pour l’Europe, combats toujours à poursuivre, rappelle-t-il. Sur décision du Président de la République et en accord avec sa famille, elle reposera au Panthéon avec son époux Antoine. Une chronique réalisée par Gaël Letanneux.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Gaël Letanneux
– Simone Veil / c’est d’abord la mémoire de la Shoah / arrêtée par la Gestapo à Nice le 30 mars 1944 / alors qu’elle vient juste de passer son bac / toute la famille est déportée / son père et son frère en Lituanie / sa sœur aînée à Ravensbrück / Simone / sa mère et son autre sœur sont envoyées à Drancy / puis Auschwitz – Simone Veil – La première opération / c’était le / le tatouage / le tatouage qui donnait le sentiment d’une chose justement irrémédiable / et de / devenir un numéro / ce sont les questions qui ont commencé / avec les réponses / les réponses brutales / disons / mais / oui / bon les gens qui sont montés dans les camions / à cette heure-ci ils sont morts / la fumée / je crois que personne ne peut croire ça – G. L. – Seules les trois sœurs reviendront des camps de la mort / dans son autobiographie Simone Veil raconte ses images qui la hantent / mais aussi son optimisme / sa foi inébranlable dans le progrès / même au camp – S. V. – Même au camp il y avait une très très grande / dieu sait que la vie était / était dure / difficile / qu’on n’avait pas à manger / qu’on n’avait pas / qu’on avait très froid / il y avait un / d’abord une envie de survivre / mes vrais amis / ce sont ceux que j’ai connus au camp – G. L. – Et l’amour / ce sera avec Antoine Veil qu’elle rencontre à Sciences Po en 1946 et avec qui elle a trois enfants / Simone Veil devient magistrate / intègre l’administration pénitentiaire / sa maison est déjà un salon où se côtoient gaullistes et centristes / c’est justement l’autre grande épreuve de sa vie / son entrée en politique / ministre de la Santé sous Valéry Giscard d’Estaing en 1974 / chargée de faire adopter / à l’Assemblée / la loi sur l’interruption volontaire de grossesse – S. V. – Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme / je m’excuse de le faire devant cette Assemblée presqu’exclusivement composée d’hommes / aucune femme ne recourt de gaîté de cœur à l’avortement / combien sont-ils ceux qui se sont préoccupés d’aider ces femmes dans leur détresse – S. V. – Ça a été un combat / mais vraiment ça a été l’horreur / je crois que ça a été un des plus / un des débats à l’Assemblée nationale le plus / le plus épouvantable – G. L. – Sur la porte de son domicile / des insultes / des croix gammées / elle ne cédera pas / combat féministe / et combat européen / en 1979 / elle devient la première femme élue présidente du Parlement européen à Strasbourg – S. V. – Il fallait absolument se réconcilier avec les Allemands / que si nous ne le faisions pas / il y avait déjà eu deux guerres épouvantables / ce serait une troisième guerre mondiale / mais dire / il faut maintenir ces liens européens / c’est ce qu’on a réussi – G. L. – Un Parlement européen où elle siègera jusqu’en 1993 / puis c’est le Conseil constitutionnel / l’Académie française / sur son épée d’immortelle elle fait graver son numéro de déportée / Simone Veil longtemps femme politique préférée des Français / une vie exceptionnelle saluée par le président Emmanuel Macron lors de l’hommage aux Invalides le 5 juillet dernier – E. M. – Ce n’est pas seulement l’hommage de la Nation qu’en ce jour endeuillé nous vous présentons / c’est la France / c’est l’Europe tout entière qui est là / témoignant de vos combats / et au moment où vous nous quittez / je vous prie / Madame / de recevoir l’immense remerciement du peuple français à l’un de ses enfants tant aimé / dont l’exemple / lui / ne nous quittera jamais – G. L. – Et la dépouille de Simone Veil repose désormais au cimetière du Montparnasse à Paris / demeure provisoire / avant l’entrée au Panthéon.

LEXIQUE
Bac :
abréviation courante pour baccalauréat.

Sciences Po : nom courant donné à l’Institut d’études politiques de Paris, établissement d’enseignement supérieur et de recherche dans le domaine des sciences politiques et sociales et des relations internationales.

Les immortels : surnom donné aux membres de l’Académie française ; l’origine de cette appellation se trouve dans la devise « à l’immortalité » qui figure sur le sceau donné à l’Académie par son fondateur, le cardinal de Richelieu, qui évoquait en fait l’immortalité de la langue française ; les deux accessoires traditionnels de l’académicien sont un habit vert et une épée dont la poignée porte les symboles de sa vie et de son œuvre.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire