banniere single

Fdlm 410 – Micro-trottoir – Jacques Prévert (2’10’’)

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

Jacques Prévert est un poète et scénariste français né en 1900 et mort dans le département de la Manche à l’âge de 77 ans. Son premier grand succès est le recueil de poèmes Paroles. Massivement enseignés dans les écoles françaises, ses poèmes sont devenus célèbres grâce à son langage familier, ses jeux de mots et ses citations souvent justes et grinçantes. Benjamin de Haut est allé dans les rues de Paris avec un recueil du poète à la main pour voir si les souvenirs d’école des Parisiens sont encore présents.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION

Benjamin de Haut – Si je vous dis « Jacques Prévert / qu’est-ce qui vous vient à l’esprit spontanément / à quoi est-ce que vous pensez – Un poète / puis un truc avec des cigarettes / euh / allumettes / dans la nuit / un truc comme ça / je ne sais plus – La vie est une cerise / la mort est un noyau / l’amour un cerisier – B. de H. – Vous avez choisi ça pourquoi – J’aime les cerises – C’est un auteur / poète oui / fort heureusement chaque réussite est l’échec d’autre chose – Le jardin / des milliers et des milliers d’années ne sauraient suffire pour dire la seconde d’éternité où tu m’as embrassé / où je t’ai embrassée / un matin dans la lumière de l’hiver / au parc Montsouris à Paris / à Paris sur la terre – Jacques Prévert / Jacques Prévert / un poète / évidemment / bien sûr des fois j’ai pensé mettre fin à mes jours / mais je ne savais jamais par lequel commencer / oui oui / c’est / quelque part c’est contestataire / c’est pas ce qu’on écrirait tous les jours – B. de H. – Qu’est-ce que ça vous rappelle / Jacques Prévert / qu’est-ce qui vous vient spontanément à l’esprit – Euh ben des poèmes que j’ai oubliés d’ailleurs / mais / une orange sur la table / ta robe sur le tapis / et toi dans mon lit / doux présent du présent / fraîcheur de la nuit / chaleur de ma vie / je m’en souviens pas / mais c’est sympa – Mangez sur l’herbe / dépêchez-vous / un jour ou l’autre l’herbe mangera sur vous – Non mais c’est que j’adore les films / et j’adore Quai / Quai des brumes / et puis il a écrit aussi des chansons / il a écrit / enfin c’est quelqu’un / pour moi c’est les années 30 en France – B. de H.Quai des brumes / pourquoi ce film plus qu’un autre – Ah ben c’est très très romantique / et puis / non j’aime / j’aime tout / je vais le revoir tous les cinq ans / – B. de H. – Jacques Prévert / qu’est-ce que ça vous évoque – Le tableau noir / le poème sur le tableau noir / c’est / il représente le bonheur / j’ai oublié le nom du poème / c’est / ben c’est l’enfant qui / qui dessine sur le tableau / euh le visage du bonheur / c’est finalement la joie / c’est / c’est vraiment des thèmes liés à la joie et / et au bonheur – B. de H. – À / à quoi vous pensez spontanément – L’inventaire de Prévert / des mots / enfin / enfin des mots qui / qu’on assemble / qui n’ont pas forcément des liens entre eux ou / mais malheureusement ça fait appel à des vieux souvenirs / le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer – B. de H. – Pourquoi celle-là – Parce que ça me fait rire.

 

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire