banniere single

Fdlm 389 – Économie : l’obsolescence programmée (2’26’’)

Posté le par le français dans le monde

Le gouvernement part en guerre contre l’obsolescence programmée, cet ensemble de stratégies mises en place sciemment par les industriels pour accélérer l’usure de leurs produits ou les rendre irréparables, amenant ainsi les consommateurs à les remplacer plus souvent. L’obsolescence programmée est au cœur du modèle économique actuel, elle multiplie les astuces pour créer le besoin d’acheter tout en s’appuyant sur un travail insidieux d’endoctrinement qui fait accepter l’idée que la durée de vie des appareils est désormais limitée. Enquête de Gilles de Romilly.

 

TRANSCRIPTION

Gilles de Romilly – Un téléviseur qui tombe en panne quelques mois après l’expiration des deux ans de garantie / un réfrigérateur dont les pièces de rechange ne sont plus disponibles / un lave-linge qu’il faut remplacer parce que la pièce est vendue plus cher qu’un appareil neuf / Christian connaît bien le problème / il tient un commerce d’appareils électroménagers – Chr. – On ne change plus un roulement mais une cuve et un tambour complets / d’où effectivement la nécessité de remplacer la machine plutôt que de la faire réparer ou de la réparer soi-même – G. de R. – Et si toutes ces situations n’étaient pas le fruit du hasard ou de la malchance mais le résultat d’une stratégie mise en place par les fabricants pour vendre encore plus d’appareils neufs / encore plus souvent / raccourcir délibérément la durée de vie d’un produit en réduisant la qualité / et donc la fiabilité de ses pièces / c’est ce que l’on appelle l’obsolescence programmée / un phénomène que dénonce le chercheur Serge Latouche / auteur d’un livre-enquête sur le sujet / l’obsolescence programmée / un effet pervers de la course sans fin au profit / dénonce Serge Latouche – S. L. – C’est simplement la conséquence logique d’un système où pour faire du profit vous avez pas trente-six solutions / ou vous devez réduire vos coûts ou vous devez augmenter vos ventes / réduire vos coûts / ben c’est mettre de la viande de cheval dans la lasagne / augmenter vos ventes / c’est réduire la durée de vie des ampoules – G. de R. – Vous voulez dire qu’il y aurait une sorte d’entente illicite entre les fabricants / un cartel de l’obsolescence programmée – S. L. – C’est pas une entente / non / c’est peut-être à la fois beaucoup plus anodin et pire en un certain sens / c’est le fait d’avoir réussi à diffuser au niveau des consommateurs / au niveau de l’ensemble du système / une culture du jetable / c’est-à-dire que personne maintenant ne s’attend plus / quand il achète un appareil / à avoir un appareil qui va durer toute sa vie / on a intégré cette dimension que quand vous achetez un ordinateur vous l’achetez pas pour la vie / vous l’achetez pour trois ans / pour quatre ans / bon s’il dure cinq ans vous êtes satisfait – G. de R. – Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé voulait créer un délit d’obsolescence programmée / car selon lui ce phénomène conduit à une surexploitation des ressources non renouvelables et nous mène à une impasse écologique / sociale et économique / le gouvernement n’est pas allé si loin / la loi sur la consommation du ministre Benoît Hamon va seulement contraindre les fabricants à proposer des pièces détachées sans préjuger de la durée de vie des produits / pas dit que cela suffise à substituer à l’économie du jetable / l’économie du durable.

Télécharger le reportage audio (.zip)
Télécharger la transcription (.pdf)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire