banniere single

Audio – Un haut lieu de l’histoire sociale : le Familistère (1’59’’)

Posté le par le français dans le monde

C’est un haut lieu de l’histoire économique et sociale des XIXe et XXe siècles : à Guise, dans l’Aisne, 30 000 visiteurs traversent chaque année les immeubles et les cours du Familistère. Au sens propre du terme, « lieu de rassemblement des familles ». C’est l’histoire d’une expérience sociale unique au monde, quand un industriel visionnaire, Jean-Baptiste Godin, décide d’offrir à ses ouvriers, sur leur lieu de travail, une usine de fabrication de poêles, le logement et tout le confort moderne. Reportage, pour FDLM, de Gaël Letanneux.

 

TRANSCRIPTION

Gaël Letanneux – C’est l’histoire d’un serrurier qui fait fortune en fabriquant de poêles à chauffer / mais Jean-Baptiste Godin n’est pas un industriel comme les autres / il veut révolutionner les rapports entre le capital et le travail / le plaisir de chacun est augmenté du plaisir de tous / écrit celui qui inventa la première Fête du travail / en 1859 Jean-Baptiste Godin lance la construction d’une cité ouvrière unique au monde / le Familistère / 2 000 habitants / ouvriers / ingénieurs / directeurs / qui découvrent en famille l’autogestion / Frédéric Panni est conservateur du patrimoine et responsable du lieu – F. P. – Admettons que je sois un mouleur de / à l’usine et que je sois associé de l’Association coopérative / ça signifie très concrètement que je vais travailler dans mon usine / que je vais assister aux spectacles dans mon théâtre / car il y a un théâtre / que j’habite dans mon palais / que j’emmène mes enfants dans mes écoles / car il y a des écoles / que je vais me baigner dans ma piscine / car il y a une piscine / que je vais faire mes courses dans mes magasins / c’est une petite ville / un palais pour toutes les classes de la société – G. L. – Car il fonctionne comme un château / deux grandes bâtisses de brique rouge autour de vastes cours lumineuses recouvertes de verrières / mais un château pour les ouvriers / un modèle d’hygiène et de confort / une utopie du XIXe siècle qui perdure encore aujourd’hui / explique Frédéric Panni – F. P. – D’anciens familistériens vivent toujours au Palais parce que ce lieu se visite mais il est toujours habité / les écoles fonctionnent en tant qu’écoles / les jardins sont publics / se mélangent au Familistère la vie quotidienne de ceux qui continuent à pratiquer / à avoir usage du palais et la vie plus extraordinaire de ceux qui viennent le découvrir avec bonheur et / le Familistère n’est pas un livre / c’est une réalité qu’on peut appréhender comme telle – G. L. – Classé monument historique il y a vingt ans le Familistère fait depuis l’objet de nombreux travaux de restauration / les logements transformés en musée se visitent de même que la piscine / le théâtre ou les appartements de Jean-Baptiste Godin / un industriel qui s’était fait un devoir d’employer la richesse au profit de ceux qui la produisent.

LEXIQUE

Le Palais : appelé aussi Palais social : partie du Familistère qui était destinée à l’habitation.

TÉLÉCHARGER

– Fichier audio à télécharger (.ZIP) : 34-reportage-familistere

Pas de commentaire

Laisser un commentaire