Fdlm 405 – Patrimoine : le carnaval de Dunkerque? (3’34’’)

Posté le par le français dans le monde

Pendant près de deux mois, de janvier à mars, la cité portuaire de Dunkerque est plongée dans une incroyable ambiance de fête au rythme des « carnavaleux », des hymnes et de leurs tambours. Comme pour les carnavals de Rio, de Venise ou de Tenerife, celui de Dunkerque est un incontournable que les habitants ne manqueraient pour rien au monde. Benjamin de Haut nous fait découvrir cette tradition nordiste qui dure depuis des siècles.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Benjamin de Haut – Chaque année / de janvier à mars / a lieu le carnaval de Dunkerque / des milliers de carnavaleux défilent dans les rues de la ville / des plumes / des chapeaux à fleurs / des paillettes / des fourrures colorées envahissent Dunkerque / un spectacle pour les yeux et les oreilles / les chansons paillardes sont chantées à tue-tête / la bière coule à flots et les habitants fabriquent leurs déguisements – Plein de paillettes / de plumes / de poils – Moi / je me plais à / à me balader / à faire des rencontres humaines – On ne peut pas s’imaginer avant de l’avoir vécu ce que ça peut donner comme émotion / voir tout cet embrasement / on peut dire un embrasement complet / c’est magnifique – Carnaval / Dunkerque / c’est vraiment l’exemple type de ce qu’on peut faire de mieux dans le monde entier – B. de H. – Un autre moment fort du carnaval / le défilé de géants / comme toutes les villes du Nord / Dunkerque possède ses géants à elle / et c’est un guerrier scandinave du seizième siècle qui a inspiré ce défilé / un homme venu conquérir Dunkerque et qui finalement a été converti au christianisme avant de dédier sa vie à la ville de Dunkerque / lorsque le colosse est mort la ville décida de lui rendre hommage en donnant son apparence à un mannequin d’osier et de toile / et depuis l’an 2000 ces géants de plus de six mètres participent au carnaval de Dunkerque / André Devinck en est le responsable – A. D. – Le géant de Dunkerque date de 1550 / il est marié avec la Reuzinne qui est derrière moi / et il est accompagné de six gardes / les géants de Dunkerque sont parmi les plus vieilles et les plus grandes familles de géants – B. de H. – À en croire les historiens la création du carnaval de Dunkerque remonte au dix-septième siècle / à l’époque / les marins qui partaient en mer pour six mois de pêche à la morue en Islande fêtaient leur départ quelques jours avant / ils se voyaient offrir par les armateurs un grand repas et une fête / et c’est à l’occasion de ces grands banquets que les marins portaient les robes de leur femme / leurs chapeaux étaient décorés de fleurs / et la tradition est restée / pour le maire de la ville / Patrice Vergriete / c’est aussi un événement qu’il ne faut pas rater – P. V. – On fait la fête / on est tous heureux / comme des cigales / et puis voilà on va s’amuser / on va s’éclater toute la journée / voilà / forcément c’est bon / mais regardez / il y a même le soleil qui est de la partie – B. de H. – Autre tradition du carnaval / le jet de harengs / des kilos de poissons lancés depuis l’hôtel de ville / les carnavaleux s’arrêtent devant la mairie où le maire et son conseil municipal lancent les harengs fumés / ce lancer a débuté après la Seconde Guerre mondiale / à l’époque pour célébrer la rénovation de l’hôtel de ville dont il ne restait que les briques / eh bien les élus ont proposé de lancer des poissons fumés dont c’était la saison / pendant le carnaval de Dunkerque de nombreuses bandes défilent / les bandes / ce sont ces carnavaleux qui marchent dans les rues avec un orchestre / et puis il y a les fêtes à domicile également / on appelle cela les chapelles / Pauline a 22 ans et elle reçoit pour la première fois chez elle – P. – J’ai emménagé ici le 1er juillet et directement l’entourage a dit / bon ben cette année tu y échappes pas / la chapelle / c’est chez toi / c’est le sourire / c’est la sociabilité et la générosité surtout / quand on reçoit les gens / on veut bien les recevoir – B. de H. – Mais cette année les défilés se font sous haute sécurité / avec les risques d’attentats les marches sont beaucoup plus encadrées / mais pas question pour les Dunkerquois de renoncer – On va faire avec / moi / je serai toujours / oui / devant avec les copains en première ligne / costumé comme d’habitude / la fête sera là / aucune inquiétude – Le carnaval / c’est une grande / grande famille / de convivialité / et on le fera quoi qu’il en soit / ceci dit on fait attention – B. de H. – De la prudence mais pas de renoncement / le carnaval pour les Dunkerquois / c’est le moment le plus important de l’année.

LEXIQUE
Comme des cigales : début et refrain d’une des chansons les plus populaires chantées pendant les défilés du carnaval de Dunkerque et intitulée « On est heureux » : « À Dunkerque, quand vient le carnaval, On est tous joyeux comme des cigales, On se grime, on se met de la peinture, On s’en met plein, plein la figure » ; elle fait référence au fait que pendant le carnaval, les Dunkerquois se préoccupent davantage de fête et de chanson que de travail, tout comme la cigale de La Fontaine, qui a chanté tout l’été.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire