Filières bilingues : deux langues pour réussir – Fdlm N°405

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

Parler français en plus d’une autre langue, c’est bien. Suivre une partie de sa scolarité dans une filière bilingue, c’est encore mieux, semble-t-il. Bien sûr, les dispositifs bilingues sont peu nombreux, très sélectifs et souvent chargés en nombre d’heures de cours. Mais le jeu en vaut la chandelle, si l’on en juge en particulier par le succès des formations bidiplomantes que sont l’Esabac en Italie, le Bachibac en Espagne et l’Abibac en Allemagne : après trois années passées avec le français, les diplômés peuvent aussi bien accéder à leur système universitaire qu’à la fac française. Des formations enrichissantes également pour les enseignants de français, comme le montrent notre enquête et notre témoignage. Le portrait de ce dossier renforce ces aspects positifs : aux États-Unis aussi, les formations bilingues en français sont en net progrès, preuve d’une véritable plus-value linguistique et éducative. Et c’est également ce que souligne le spécialiste François Grosjean dans l’entretien : le bilinguisme facilite l’appréhension d’un monde pluriel et développe certaines capacités cognitives. Le bilinguisme, clé de la réussite ?

Dans une séquence « Métier » enrichie de nombreuses nouvelles rubriques plus interactives et participatives, rendez-vous avec l’actualité de l’enseignement de la langue française dans le monde : la pédagogie par projets à l’université d’Istanbul, éducation et neurosciences au Canada, les applications pour tablettes et téléphones pour s’initier au français…
Retrouvez également en fin de revue les fiches pédagogiques, ainsi que la rubrique « Mémo » balayant l’actualité musicale, cinématographique et littéraire en France et dans l’espace francophone.

Contact
Le français dans le monde
9, bis rue Abel Hovelacque – 75013 Paris, contact@fdlm.org, + 33 (0)1 72 36 30 67

Pas de commentaire

Laisser un commentaire