banniere single

Fdlm#452 – Les rollers électriques : le succès de l’inventeur

Posté le par le français dans le monde

logos rfi_CMJN

Reportage France – 22 février 2024 : « Les rollers électriques: le succès de l’inventeur »


Pour aller plus loin :

Sylvie Koffi : L’impatience monte chez les premiers clients qui se bousculent sur le quai de Seine, en plein coeur du Marais à Paris. Quatre cents paires sont déjà achetées.
Un client : Ça fait plus d’un an qu’on attend, ça fait, allez, plus de dix ans qu’on attend des paires de rollers électriques, donc clairement, c’est des rêves qui se réalisent, même pour nous quand on était gosse. Ça fait plaisir ! Donc là, on n’a qu’une hâte, c’est chausser la paire, ça va faire du bien. On profite d’un petit moment de flottement dans l’après-midi pour venir récupérer la paire et saluer le créateur.
Sylvie Koffi : Cheveux bouclés, lunettes à la monture dorée et barbichette, Mohamed Soliman alias Mido ne sait plus où donner de la tête.
Mohamed Soliman : C’est l’euphorie ! Je suis dépassé là, je pense que ça se voit. Je suis très content, très fier, et j’essaie juste de gérer pour ne pas trop faire patienter les gens. Là, j’ai pris une sacoche, je ne sais même plus pourquoi je l’ai fait !
Sylvie Koffi : Dans la sacoche accrochée à la ceinture, il y a un kit pour la batterie. Elle est reliée par un câble au patin, branchée au moteur électrique caché dans l’une des roues. C’est une véritable prouesse technologique. Et c’est parti pour les premiers essais.
– T’inquiète, là, c’est pas programmé. Donc là, au niveau vers l’avant, tu accélères, il faut y aller progressivement, et vers l’arrière, tu as le frein avec la molette. Vas-y, fais des petits coups comme ça, tu te… Tu vois, il faut y aller tout le temps progressivement, ok ? Et ce que je te propose, ça va être de d’abord tester le frein, tu patines normalement, et tu testes les freins gentiment.
– En arrière.
– Exactement. Je te branche. Il faut juste avancer un petit coup. Je vais te brancher tout de suite, hop !
Sylvie Koffi : Passionné par l’univers des mangas, Mohamed Soliman s’est inspiré de l’un de ses héros pour donner vie à ces rollers du futur. Même si ce n’est pas une discipline olympique, il organisera plusieurs événements pendant les Jeux.
Mohamed Soliman : J’ai commencé, j’avais douze ans, et le fait de voir le rêve se concrétiser, mais surtout de partager ce rêve avec plein d’autres gens qui ont eu le même que moi, c’est juste dingue ! Et on a beaucoup travaillé, j’ai commencé à travailler sérieusement sur le projet en 2018. Aujourd’hui on est en 2024 et ça y est, je savoure enfin ce moment, donc c’est génial.
Sylvie Koffi : J’ai vu qu’il y a même votre maman qui est là.
Mohamed Soliman : Exactement, ma mère qui est premier soutien, première source d’inspiration, toujours avec moi, toujours derrière. Elle a même participé à l’assemblage des rollers. Quand vous avez la famille derrière vous qui vous soutient, vous [ne] pouvez que réussir.
Sylvie Koffi : Je vois qu’elle vous appelle tout le temps « mon chéri ».
Mohamed Soliman : [rires] Ah ben, je suis son fils, hein ! [rires]
La mère de Mohamed : Au début, j’y ai pas cru parce que c’est très complexe. Un projet industriel, c’est énorme.
Sylvie Koffi : Il a fait une prépa d’abord, c’est ça ?
La mère de Mohamed : Oui, il a fait prépa Math Sup / Math Spé, et puis il s’est intégré à l’école d’ingénieurs à Compiègne. C’est un projet de folie !
Sylvie Koffi : Et vous les avez essayés ?
La mère de Mohamed : Oui, et je suis tombée deux fois !
Sylvie Koffi : Ces rollers roulent jusqu’à 25 km/heure et se rechargent en patinant. Leur coût varie entre 600 et 700 euros.

Lexique
Les rollers : une paire ; chausser ; une sacoche ; une ceinture ; un kit ; une batterie ; un câble ; un patin ; brancher ; un moteur électrique ; une roue ; technologique ; programmer ; accélérer ; une molette ; un frein ; patiner ; se recharger.
L’attente : l’impatience ; attendre ; avoir hâte ; faire patienter.
L’enthousiasme : ça fait plaisir ; l’euphorie ; content/contente ; fier/fière ; dingue ; génial/géniale.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire