Fdlm 409 – Société : les inégalités salariales entre hommes et femmes (4’28’’)

Posté le par le français dans le monde

Des rassemblements partout dans le pays et des revendications sur les réseaux sociaux : les femmes se sont mobilisées le lundi 7 novembre dernier pour dire non aux inégalités salariales. Pourquoi le 7 novembre ? Parce que, selon le calcul de certains groupes féministes et du collectif Les Glorieuses, c’est la date symbolique à partir de laquelle les hommes atteignent ce qu’elles gagnent en une année, les jours de l’année restants correspondant à la différence de salaire entre les deux sexes. Benjamin de Haut est allé à la rencontre des protestataires.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Benjamin de Haut – Le 7 novembre dernier à 16 h 34 précises à Paris entre deux cents et trois cents personnes se sont rassemblées place de la République / dans la foule / des femmes essentiellement / quelques hommes également / l’initiative / inédite en France / s’inspire d’une action islandaise qui a conduit plusieurs milliers de femmes à manifester en octobre dernier / les mouvements féministes ont invité à / à cesser le travail pour réclamer des salaires égaux et dans la foule les Parisiennes sont déterminées – Moi / je devrais avoir ma retraite bientôt / et j’ai une estimation qui me dit / ben t’es pas près de partir à la retraite / contrairement à des collègues hommes / quoi / juste parce que c’est un sexe différent / ben c’est pas logique / il y a une enveloppe / donc que j’appellerais le gâteau / et nous / les femmes / on a toujours les plus petites parts – Pour demander de / de l’augmentation mes arguments doivent être beaucoup plus solides qu’un homme – Je fais autant d’heures qu’eux / je suis / c’est vrai que les hommes / ils ont plus de salaire que nous / quoi – En tant qu’infirmière éventuellement des fois il y a des inégalités hommes/femmes / j’ai déjà vu concrètement / une bonne centaine d’euros au moins – B. de H. – À Bordeaux / à Toulouse ou encore à Lyon les mêmes manifestations / à Marseille ce sont les femmes de chambre qui se sont arrêtées de travailler / elles protestent contre le temps partiel / les différences salariales et les pauses déjeuner qui n’existent pas dans leur hôtel – On n’a pas de respect là-bas / c’est comme quand on est des esclaves / des / des machines qui lavent que les chambres c’est tout / nous / on veut un temps plein ou bien si on reste dans le temps partiel / on veut qu’on doit faire une pause / on doit manger / parce que nous / on vient là de 8 heures et demi jusqu’à 16 h / 17 h / on veut que ça change – B. de H. – Sur les pancartes beaucoup de slogans / on peut lire notamment / 7 novembre début de la saison des bonnes poires / les bonnes poires travaillent pour des prunes / ou encore / les femmes premières productrices de richesses au monde / Marc / un homme justement / est venu les soutenir – M. – Cette inégalité-là est aberrante / même les hommes les moins concernés ne / ne peuvent pas être indifférents en fait – B. de H. – En France ce mouvement a été lancé par le collectif Les Glorieuses / le calcul du collectif est simple / à partir du 7 novembre à 16 h 34 / les femmes travaillent bénévolement jusqu’à la fin de l’année puisqu’elles sont moins payées que les hommes / Rebecca Amsellem est la fondatrice du collectif Les Glorieuses – R. A. – Je pense qu’il est important de créer une date symbolique pour montrer qu’il existe encore en France / une des plus grandes puissances économiques mondiales / une inégalité de salaire entre les femmes et les hommes / il y a plusieurs raisons qui ont été évoquées / la première / c’est qu’elles ont tendance à choisir des filières qui sont moins valorisées économiquement / elles ont tendance à moins négocier leur salaire / notamment leur premier salaire à l’embauche / et la troisième raison / ce serait que les femmes ont le / le syndrome de la bonne élève / à savoir que quand elles sont dans un emploi / elles vont vouloir faire le travail le mieux possible et pas forcément avoir des stratégies pour une promotion ou acquérir une augmentation – B. de H. – Marie est chef d’entreprise / elle fait passer des entretiens / et pour elle une des raisons qui pourraient expliquer les différences salariales entre hommes et femmes / c’est le manque de confiance – M. – Le seul qui a fait la démarche pour m’expliquer pourquoi il était au-dessus des autres / c’était un garçon / oui / il m’a dit / je vais t’expliquer pourquoi je suis très performant / moi / ce que j’ai vu / c’est que les moteurs étaient pas les mêmes / souvent les femmes / elles étaient plus motivées par la reconnaissance que par le salaire – B. de H. – Selon les différentes études européennes et françaises les femmes gagnent mensuellement 19 % de moins que les hommes / la ministre du Droit des femmes / Laurence Rossignol / rappelle que cent sept entreprises ont été sanctionnées depuis 2013 pour ne pas avoir respecté l’égalité salariale et la ministre soutient cette initiative – L. R. – Je soutiens pour ma part cette initiative / même si de la part d’une ministre c’est un peu compliqué et incongru de soutenir une manifestation qui pourrait prendre la forme d’un appel à la grève / mais voilà plus de trente ans que la loi sur l’égalité professionnelle a été adoptée / plus de trente ans que les femmes attendent patiemment que la loi s’applique dans toute sa dimension et aujourd’hui les femmes sont à la fois fatiguées d’attendre / impatientes de voir leurs droits reconnus et indignées de la résistance qui se manifeste encore / et moi / je soutiens à la fois l’indignation et l’impatience des femmes – B. de H. – Et si aucune action concrète n’est menée l’égalité salariale pourrait devenir une réalité mondiale seulement dans 170 ans / c’est-à-dire en 2186.

LEXIQUE
Bonne poire : (familier) personne qui passe son temps à rendre service aux autres, qui est d’une gentillesse ou d’une générosité excessive, mais qui se laisse facilement duper et dont on a tendance à profiter.
Travailler pour des prunes : (expression) travailler pour rien ou presque rien.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire