banniere single

Audio – Le smartphone fil à la patte (2’11’’)

Posté le par le français dans le monde

Dix millions de Français sont équipés d’un smartphone. Qu’ils s’appellent iPhone, BlackBerry ou Android, les smartphones sont en permanence connectés à Internet et permettent donc de recevoir, en temps réel, du courrier électronique. Quand ils sont à usage professionnel, ces petits appareils peuvent rapidement se transformer en véritable fil à la patte. Smartphone : la « laisse électronique », un reportage de Gilles de Romilly.

[podcast]https://www.fdlm.org/wp-content/uploads/2011/06/29-smartphone.mp3[/podcast]

TRANSCRIPTION

Gilles de Romilly – L’iPhone ou le BlackBerry fait souvent partie du kit de bienvenue dans l’entreprise lors de l’embauche d’un cadre / il est ludique / sympathique et gratifiant même / mon rôle est important puisque je dois être joignable à tout moment où que je sois / Virginie / une jeune cadre de 29 ans en est convaincue – V. – Où qu’on soit / c’est justement l’intérêt d’avoir un smartphone / c’est qu’on peut être n’importe où et continuer à travailler / dès qu’il y a besoin de nous / on est là – G. de R. – Mais il peut devenir très vite un fil à la patte / Grégoire / un jeune cadre bancaire de 32 ans / en fait chaque jour / week-end compris / l’amère expérience / de manière pernicieuse son smartphone grignote petit à petit sa vie privée – Gr. – Ce sont surtout les mails qui arrivent le week-end de partout / et la réaction c’est que je regarde ou que je regarde pas finalement je finis toujours par regarder / et en fonction de la gravité de la chose ben ça prend le dessus sur le moment qu’on est train de passer quoi – On n’est plus dans le fil à la patte / on est dans le fil autour du cou – G. de R. – Bernard Salengro / porte parole de la CFE-CGC / un syndicat de cadres – B. S. – Le problème / c’est que les gens / ils ont du mal à respirer / le téléphone / les mails / les SMS / et j’en passe et des meilleures / sans parler de Twitter et de Facebook / puisqu’il y a des entreprises qui fonctionnent avec ça / c’est devenu intrusif par rapport à la vie privée / il y a plus de vie privée – G. de R. – Les enquêtes montrent qu’un cadre sur deux ne se sent pas le droit d’éteindre son smartphone le soir / un tiers reste connecté même pendant ses vacances / à la clé du stress et de la souffrance / à tel point qu’aux États-Unis la question est déjà arrivée devant les tribunaux / les cadres de la mairie de Chicago ont fait analyser la mémoire de leur BlackBerry et ils réclament le paiement des heures passées en dehors de leur temps de travail à consulter leurs courriels / en France les syndicats commencent à se saisir de la question – B. S. – On s’appuie là-dessus pour étudier avec les juristes / pour négocier avec nos employeurs des chartes ou de la prise en compte de cette astreinte supplémentaire à la fois dans la charge de travail et aussi dans la reconnaissance de cette charge de travail / et la pression continue que ça génère le soir / le week-end et pendant les vacances – G. de R. – Certaines entreprises commencent à trouver des solutions / à aménager des temps de déconnexion / chez l’informaticien Intel on a inventé les vendredis sans courriels et chez Atos Origin les journées sans courriels entre collaborateurs / un début de prise de conscience et de prise en compte de cette nouvelle souffrance au travail.

LEXIQUE

CFE-CGC : sigle pour Confédération française de l’encadrement-Confédération générale des cadres.

À la clé : avec en prime, avec comme suite prévisible, avec au bout du compte, avec pour conséquence (locution figée).

TÉLÉCHARGER

– Fichier audio à télécharger (.ZIP) : 29-smartphone.mp3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire