Concours photo FIPF : soyons plus visibles !

Posté le par le français dans le monde

La Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) vient de lancer son concours annuel de photos. Intitulé « Et en plus, c’est sympa d’apprendre le français » ce concours a été créé pour la première fois en 2018. Son sujet : les enseignants de français. Son objectif : mettre en valeur le métier d’enseignant de français et montrer la diversité de nos métiers.

Tous les enseignants de français peuvent participer à ce concours, qu’ils travaillent dans une école primaire, un établissement d’enseignement supérieur, une université, un centre de langue ou une Alliance française par exemple. Il est attendu des photos mettant en avant la réalité de l’enseignement et les photos retenues les années précédentes ont montré aussi bien des classes en Afrique qu’en Europe ou en Asie, des cours de français langue maternelle ou français langue étrangère, des enseignants qui s’adressaient à des groupes d’enfants ou d’adultes.

Derrière un concours qui peut sembler frivole ou anecdotique, nous essayons de mettre des visages, des attitudes, sur les différentes facettes de notre métier.

Les photos retenues serviront à illustrer les actualités et documents produits par la FIPF pendant une année et seront donc largement partagées. Elles sont aussi l’occasion pour tous les enseignants de français de montrer concrètement quel est leur travail, et comment ils interagissent avec leurs apprenants.

Les photos retenues serviront à illustrer les actualités et documents produits par la FIPF pendant une année et seront donc largement partagées. Elles sont aussi l’occasion pour tous les enseignants de français de montrer concrètement quel est leur travail, et comment ils interagissent avec leurs apprenants.

Au-delà de ce concours, la FIPF souhaite mieux mettre en avant la diversité du métier d’enseignant de français. Ce métier se diversifie et de nouvelles spécialités apparaissent. Les spécialistes de l’enseignement à distance et des nouveaux outils technologiques côtoient ceux qui donnent des cours dans des associations pour aider à l’intégration des réfugiés accueillis dans des pays francophones. Il est important pour les futurs enseignants, actuellement en formation dans des universités ou écoles supérieures, de bien comprendre ces différentes voies vers lesquelles ils pourraient se diriger une fois diplômés. De même beaucoup d’enseignantes et d’enseignants ont vu leur propre activité évoluer et se transformer ces dernières années.

Pour accompagner les enseignants et futurs enseignants dans cette réflexion, la FIPF envisage de créer un « répertoire des métiers » qui montrera ces nombreuses possibilités offertes par l’enseignement du français.

D’ici là, nous continuons à vouloir mettre un visage sur les enseignants anonymes et nous vous encourageons à participer à la nouvelle édition du concours « Et en plus, c’est sympa d’apprendre le français ». Sortez votre appareil photo ou votre téléphone portable, demandez l’aide d’un collègue ou d’un élève pour prendre votre photo en pleine action et faites connaître votre travail, votre école, l’enseignement dans votre pays aux autres enseignantes et enseignants de français. Ne restez pas anonymes : soyez plus visibles et fièr(e)s de votre beau métier !

Pour plus d’information sur le concours « Et en plus, c’est sympa d’apprendre le français », consultez notre site

Aucun commentaire

Laisser un commentaire