SONDO, une bibliothèque numérique pour tous ?

Posté le par le français dans le monde

Dans le contexte de crise actuelle liée à l’épidémie de coronavirus, votre revue a décidé de mettre chaque jour en ligne, à partir de ce 20 mars – journée de célébration de la francophonie – et tous les jours à midi, un article du « Français dans le monde » en libre accès. Aujourd’hui, le ZOOM du dernier numéro 428 de mars-avril 2020 sur la bibliothèque numérique SONDO, un article de Sophie Patois. Bonne lecture (et bon courage) à toutes et tous !

Conçue par la start-up nantaise MOBiDYS, la bibliothèque numérique SONDO propose aux professeurs et apprenants un système d’aide à la lecture, initialement élaboré pour les dyslexiques. Mais comme pour beaucoup de pratiques innovantes (la télécommande ou l’audio-livre par exemple), son usage pourrait intéresser un public plus large.

Lors d’une première phase de développement (de mars à août 2019) plusieurs tests ont été réalisés in situ dans une centaine de collèges pilotes situés dans 19 académies de la métropole. À la rentrée 2019, Floriane Jutier-Gusciglio, cheffe du département de lettres modernes au Lycée international de Los Angeles (LILA), a engagé l’expérience auprès des collégiens. Elle a ainsi initié et suivi la mise en place de SONDO. « Nous voulions tester le système pour deux élèves francophones dyslexiques, l’un en 6e, l’autre en 4eindique-t-elle. Comme il nous fallait un abonnement pour l’établissement entier, nous avons décidé de l’étendre à tous nos collégiens, d’abord pour leur offrir une diversité de lecture que l’on peine à avoir ici, la commande de livres francophones étant une procédure longue et difficile. Enfin, nous avons pensé à nos élèves de familles américaines qui pourraient bénéficier des outils premièrement destinés aux dyslexiques pour faciliter leur lecture d’ouvrage en langue française. » C’est ainsi que 230 élèves se sont lancés dans l’aventure, la plupart en confiance. « Plus ils sont jeunes et plus ils adhèrent. L’écran, pour eux, c’est plus ludique que le papier ! », ajoute la professeure. 

Une mise en route progressive

Le principe adopté, une initiation technique était nécessaire. « La responsable pédagogique de SONDO m’a contactée une fois le contrat signé, poursuit Floriane Jutier-Gusciglio. Par Skype, elle m’a fait une présentation de l’outil dans ses différentes fonctionnalités. J’ai après ressenti le besoin de me l’approprier en utilisant tout simplement l’application comme si j’étais un élève. Ensuite, en tant que cheffe de département, j’ai réuni l’équipe d’enseignants pour leur donner une “formation” accélérée… Le fonctionnement est plutôt intuitif et nous n’avons pas rencontré de grandes difficultés, en tant qu’adultes, à nous en emparer. »

L’installation dans toutes les classes et le lancement même du projet a pris, sans surprise, plus de temps. En novembre 2019, les apprenants francophones ou anglophones, nombreux au LILA, ont donc pu « entrer » dans cette bibliothèque d’un nouveau genre qui propose à la fois des ouvrages littéraires classiques en langue française (contes de Perrault ou de Maupassant, fables de la Fontaine, pièces de théâtre de Molière par exemple) et des manuels scolaires dans les principales matières étudiées au collège (Langues et lettres, histoire-géographie, maths, physique, SVT…). Avec cet avantage de pouvoir disposer en un clic d’une palette d’une dizaine d’outils qui facilitent et augmentent la capacité de lecture et d’attention en réduisant l’effort cognitif.

Paramétrage à volonté

La coloration des syllabes ou des phonèmes, la possibilité de changer la police de caractère, la bulle dico qui donne la définition du mot, le réglage de la vitesse de lecture, l’écartement des lettres ou encore la lecture audio… Toutes ces options peuvent être paramétrées en fonction de l’utilisateur. Conçu par une équipe d’experts composée entre autres d’orthophonistes et d’ingénieurs, ce format FROG (de l’anglais « FRee your cOGnition ») breveté peut s’utiliser aussi bien sur ordinateur que sur tablette ou smartphone avec une application dédiée. Cette personnalisation, essentielle dans la conception du dispositif, a séduit à la fois l’équipe enseignante et les apprenants. « L’appui audio et la recherche instantanée de vocabulaire sont utilisés volontiers par nos élèves, rapporte Floriane Jutier-Gusciglio. L’autonomie humaine des élèves est majorée au sens où ils vont moins solliciter leurs professeurs même s’ils sont dépendants d’un ordinateur. »

Une lecture individuelle facilitée

Reste que SONDO a pour vocation d’être également utilisé à la maison. Le système a pour avantage de soutenir la lecture individuelle sans laisser de côté ceux qui ont le plus de difficultés. Et la pédagogie y gagne puisque les profs peuvent sans crainte choisir une œuvre qui sera étudiée par tous, avec la liberté pour ceux qui le veulent de prendre une « béquille » adaptée. Pour les élèves du lycée international, une partie du contrat consiste à lire dans l’année et chez soi : trois contes de Perrault, La Belle et la Bête pour les 6Jehan de Loin, Louison et Monsieur Molière pour les 5Le Horla, La Peur et Le Papa de Simon (Maupassant) ainsi que Le Cid (Corneille) pour les 4e ; enfin Romances sans paroles (Verlaine), La Ferme des animaux (Orwell) et Mateo Falcone (Mérimée) pour les 3e.

Des propositions plutôt bien accueillies dans l’ensemble à quelques réserves près. « Nous avons rencontré des réticences, reconnaît Floriane Jutier-Gusciglio. Des élèves ne trouvaient pas la liste d’ouvrages assez fournie. Des parents nous ont signalé que ce n’était pas nécessaire d’ajouter un temps d’écran en classe à la place d’un temps de lecture papier. Je ne peux que souscrire à leur point de vue. »

Le bilan d’étape, encourageant du côté des élèves qui plébiscitent nettement le livre numérique et confirment leur appétence pour le soutien audio notamment, reste plus nuancé pour l’enseignante. Tout du moins, pour l’utilisation de l’outil dans le temps et l’espace scolaires, dans une configuration de classe classique… « C’est, souligne-t-elle, un système qui demande une logistique démentielle pour être utilisé au maximum de ses possibilités : formation de toutes les équipes, exigence d’harmonisation des équipes sur le sujet, matériel informatique performant accessible à tous, assurance que l’outil soit possédé à la maison pour la continuité avec le travail en classe. En outre, il demande de repenser entièrement la posture de l’élève en classe, qui doit jongler entre le rythme de son application et celui du cours en classe. Je ne suis pas sûre que cela soit entièrement bénéfique ou applicable à un large groupe. Sans doute plus pour certains élèves ciblés, avec des besoins spécifiques et identifiés. Cela demande aussi que l’élève adhère pleinement au système et accepte de l’intégrer à sa pratique de classe. »

 

ENCADRÉS

Une bibliothèque sur abonnement

La bibliothèque SONDO comporte pour l’heure 200 titres édités ou en cours de production. Avec d’un côté, des manuels scolaires en version audio (en appui du manuel papier) spécifiquement conçus pour aider les apprenants dyslexiques. Ils sont lus par des enseignants et pour les manuels de langue par les natifs de la langue en question, ce qui est appréciable pour tous les élèves. Par ailleurs, les ouvrages de littérature utilisent le format FROG développé et mis en place par MOBiDYS. C’est un format de livre numérique de type ePub 3 qui permet une interactivité accrue et des contenus enrichis, multimédias. Les versions audio des livres sont enregistrées soit par des comédiens ou des enseignants qui respectent une articulation spécifique reposant sur les unités de sens. Pour utiliser cette bibliothèque, les collèges adhèrent à un abonnement annuel qui leur permet de choisir 30 manuels scolaires et 30 livres.

Commentaires d’élèves

« J’aime bien les définitions dans le livre, c’est pratique, ça m’évite d’aller chercher l’information ailleurs. » (Élève de 4e)

« Écouter le livre m’aide à mieux le mémoriser. » (Élève dys de 5e)

« C’est pratique de pouvoir régler la vitesse de l’audio des manuels. » (Élève de 4e)

« Avec les outils que j’ai choisis, c’est bien plus facile de lire les livres de français. » (Élève de 5e)

« C’est trop serré les numéros de page, je n’arrive pas à cliquer sur celle que je veux… » (Élève de 5e)

« Enfin quelque chose est fait pour nous les élèves en difficultés, pour nous aider et non pour nous enfoncer. » (Élève dys de 4e)

« Depuis que l’on nous a donné les identifiants, je gagne du temps pour certains devoirs. En plus c’est ma mère qui est contente car elle n’a plus besoin de me lire les consignes, les textes et tout quoi. Ça me permet de devenir autonome. » (Élève dys de 4e)

———————————————————————————————-

COVID19, SONDO solidaire.
En soutien aux élèves et professeurs, les maisons d’édition partenaires de SONDO mettent gratuitement les livres étudiés en classe à la disposition des élèves, jusqu’à la reprise normale des cours.
Sur Sondo, retrouvez :
– Les livres de littérature, classiques et jeunesse
– L’audio des manuels scolaires
– Des fonctionnalités d’accessibilité pour les DYS et petits lecteurs, intégrées dans les livres
300 titres sont déjà présents au catalogue.
Un à deux élèves par classe sont touchés par les troubles DYS, nous nous mobilisons pour qu’eux aussi puissent bénéficier de la continuité pédagogique.
Demandez votre accès individuel ici. https://www.sondo.fr/
Pour plus d’information, contactez Faustine Tillard : faustine.tillard@mobidys.fr ou 07 86 16 69 63
Pas de commentaire

Laisser un commentaire