banniere single

6 – 8 juin 2013 – L’enseignement du français langue étrangère à l’université

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

ase-100_logoAppel à communication : 15 avril 2013.

Le colloque international « L’enseignement du français langue étrangère à l’université: Une perspective plurilingue et pluriculturelle » aura lieu à Bucarest (Roumanie), du 6 au 8 juin 2013.

Les défis que posent la mondialisation et l’internationalisation dans le domaine de l’éducation linguistique et qui demandent des réponses aux évolutions des besoins et des priorités dans l’enseignement des langues justifient la préoccupation des enseignants et didacticiens pour la mise en place de projets qui assurent le respect des principes de base sur lesquels reposent les politiques linguistiques éducatives, tels qu’ils ont été formulés par le Conseil de l’Europe.


Sous cette perspective, la logique d’action sous-tendant l’enseignement des langues exige

la prise en considération de facteurs contextuels qui influent sur la conception des curriculums depuis le choix du contenu jusqu’au nombre d’heures imparti. L’internationalisation des activités, les mobilités professionnelles et académiques d’une part, le développement de nouvelles formes d’enseignement supérieur basées sur l’utilisation d’une langue étrangère pour la transmission de savoirs disciplinaires, l’harmonisation des systèmes de qualification et d’évaluation dans l’espace européen de l’enseignement supérieur et non seulement d’autre part, sont autant de réalités incontournables lors d’une planification cohérente de l’enseignement des langues, destinée à soutenir le développement de compétences en langue(s) diversifiées, une bonne formation des apprenants aux expériences pluriculturelles et multilingues et à la communication internationale. La mondialisation donne à l’enseignement des langues une dimension transfrontalière et on peut légitimement s’interroger sur la façon dont les universités assurent la nécessaire synergie entre leurs systèmes d’enseignement des langues respectifs tout en préservant la diversité linguistique et culturelle que les mobilités académiques ne cessent d’enrichir et de complexifier.

Le projet MeRSI Harmonisation des paramètres méthodologiques pour l’élaboration des curricula de FLE en milieu universitaire francophone, financé par l’AUF (réf. 63, 2010-2013), se place dans le sillage
des actions destinées au renforcement de l’enseignement du et en français et de la recherche en français en contexte multilingue et multiculturel. Son objectif est la mise en place d’une réflexion méthodologique commune pour l’élaboration des curriculums de FLE débouchant sur la construction d’un cadre méthodologique de référence susceptible d’aider à la conception des curriculums et d’être adapté par les décideurs et les formateurs en fonction des contextes existants, de leurs besoins et de ceux des apprenants.
Les recherches menées dans les universités partenaires (Université de Tirana-Albanie, Ecole Normale Supérieure de Bouzaréa, Alger-Algérie, Université Lumière 2 Lyon – France, Université Antonine de Beyrouth-Liban, Université Hassan II Ain-Chock de Casablanca- Maroc, Académie d’Etudes Economiques de Bucarest-Roumanie) et les résultats obtenus ont mis en évidence des aspects de l’enseignement du FLE à l’université, essentiels dans l’élaboration de curriculums nationaux, comparables et compatibles aux niveaux régional ou interrégional, ou bien de curriculums communs pour une zone géographique ou un groupe de pays. Regroupés autour de trois axes thématiques, ces aspects devraient susciter des réflexions théoriques, des partages d’expériences institutionnelles et individuelles ou de résultats de recherche, des débats et des analyses dans le cadre du colloque envisagé comme un lieu de rencontres et de diffusion de
savoirs et d’expériences.

Pour en savoir plus

Aucun commentaire

Laisser un commentaire