fdlm424-970x380

Fdlm 424 – Tendance : Des émojis version africaine (1’55’’)

Posté le par le français dans le monde

Tendance : Des émojis version africaine (La vie ici du 5 avril 2019, Magali Lagrange)

logos rfi_CMJN

rfi-savoirs_cmjn

Pour aller plus loin, faites l’exercice sur RFI Savoirs :

https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/societe/des-emojis-version-africaine/1

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Magali Lagrange
La vie ici, enrichie ce matin d’émojis, ces petits dessins qui agrémentent nos messages numériques et que l’on utilise au quotidien, avec Sarah Codjo, bonjour !

Sarah Codjo
Bonjour Magali !

Magali Lagrange
Vous êtes créatrice de mode et d’accessoires au Bénin. Les émojis, Sarah, peuvent représenter notamment des personnages, des objets, des lieux et ils ont maintenant leur version africaine.

Sarah Codjo
Tout à fait Magali. Plusieurs applications gratuites ont été créées : notamment Noshi émojis, Zouzoukwa, African émojis, Afro Emojis, les stickers en fon-gbe de IamYourClounon. Elles reprennent les codes africains, agrémentés d’expressions faciales, très réalistes, pour une meilleure compréhension, doublée d’une dose d’humour bien épicée.

Magali Lagrange
Sarah, à quoi ressemblent ces nouveaux émojis africains ?

Sarah Codjo 
Pour exprimer la joie, il y a par exemple sur l’application Zouzoukwa un personnage masculin, rappelant un jeune homme africain esquissant un pas de danse nigérian, appelé Shaku Shaku. Sur une autre application, créée par un Béninois, les expressions faciales sont accompagnées de phrases en fon-gbe, la langue traditionnelle béninoise la plus parlée au Sud. Ces phrases, typiques du langage traditionnel, sont très amusantes et donnent une coloration authentique et très sympathique aux conversations. Par exemple, pour dire : « Je suis mort de rire », il y a l’émoji [mot en fon], littéralement en fon, cela signifie : « Que du rire ».

Magali Lagrange
Pourquoi ce besoin, Sarah, ou cette envie d’émojis africains ?

Sarah Codjo
Avant tout, il faut savoir que les émojis précédents ne traduisaient pas forcément les réalités africaines, à commencer par la couleur de peau. Prenons l’application Zouzoukwa : les aliments, les snacks africains y sont représentés. Exemple : le plat de bananes frites appelé alloco, la sucette de jus de bissap, etc. Les personnages sont hyper réalistes et collent au quotidien sur le continent. Ils permettent aussi de mieux découvrir les cultures, les langues et expressions typiques, l’architecture et même les modes de transport.

Magali Lagrange
Merci Sarah Codjo.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire