fdlm#423

Fdlm 423 – Tendance : Des poules urbaines pour recycler les déchets (2’31’’)

Posté le par le français dans le monde

Tendance : Des poules urbaines pour recycler les déchets (Reportage France du 31 janvier 2019 – Sylvie Koffi)

 

logos rfi_CMJN

rfi-savoirs_cmjn

Pour aller plus loin, faites le quiz sur RFI Savoirs :

https://savoirs.rfi.fr/fr/apprendre-enseigner/environnement/des-cocotte-en-ville/1

 

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

 

Une dame
Alors, qu’est-ce qu’on leur donne là ?

[On entend des poules caqueter]

Des enfants en chœur
Des petits pois avec de la salade !

Une petite fille
Elles vont manger les poules… [Elle rigole] Bonjour les poupoules !! Les p’tites cocottes ! [Un enfant imite une poule]

Un petit garçon
On essaye de leur parler.

Une petite fille
Là ils [ne] comprennent pas notre langue parce qu’ils [ne] parlent pas.

Sylvie Koffi
Timothée et ses camarades de classe donnent à manger aux cocottes de l’école. Au menu de ce midi, ce sont les restes du repas. Avec leur directrice, Patricia Rodriguez, les élèves de la grande section de maternelle ne se lassent pas de ce spectacle. Ils observent d’un œil amusé les poules.

Un enfant
Regarde les œufs !

Une maitresse au milieu du bruit des enfants
On va les compter.

Un petit garçon
Ben trois dans un nid et dans l’autre, y’en a deux.

Un autre
Oui, on leur a bien donné des noms. J’en connais qu’une seule : Valérie.

Patricia Rodriguez
En fait, elles ont le prénom des maitresses [Elle rit]… de l’école. On n’est pas très fiers parce que de temps en temps, quand elles se bagarrent, on[ne] veut pas dire que Patricia se bagarre avec Agnès ou avec Valérie ou Michèle ou Aude ! [Elle rit]

Une dame
Tout le monde aime aller chercher les œufs… quand y’a pas une poule qui est en train de pondre… [Une poule glousse] Hein, alors on va la laisser pondre, regardez, vous voyez ?

Sylvie Koffi
Et elles caquètent dans leur poulailler rouge. L’idée d’installer des poules pour aider à recycler les déchets alimentaires a germé dans la tête de Marie Labelle, présidente de l’association Éco Cocotte.

Marie Labelle
C’est une association qui a été fondée en 2015. Qui est partie d’un constat heu, très simple en fait à titre personnel : heu, nous avions des poules. Et on a très vite constaté que nos quantités de poubelles diminuaient. Et on s’est demandé comment on pouvait intervenir autrement que dans notre cercle familial et amical. C’est comme ça qu’est née l’association Éco Cocotte.

Une vieille dame
Celle-ci, c’est la Harco, là-bas dans le fond, c’est la Coucou de Rennes.

Sylvie Koffi
Mais les volatiles n’intéressent pas que les petits. Ils font du bien également aux anciens. À la résidence Jean Nohain pour les personnes âgées autonomes, les 70 séniors profitent depuis quelques mois de ce poulailler dans le jardin.

Une vieille dame
Ça m’a rappelé l’enfance, ça m’a rappelé beaucoup de choses, parce que moi j’allais en vacances dans une ferme. J’ai retrouvé le plaisir de manger un œuf à la coque.

Une autre
Si, on entend un p’tit truc quand elles pondent des œufs, je pense que c’est ça finalement.

Sylvie Koffi
Vous entendez quoi ?

La dame
Un p’tit bruit. Elles font des cracracracracraaa ! Et moi j’en fais autant : on s’amuse !

Sylvie Koffi
Donc y’a pas de coq dans la basse-cour.

La dame
Heureusement. [Les dames rient] Je pense qu’il y aurait de la bagarre, hein. Elles sont quand même 10, ça fait ça : 2, 4, 6, non ? 8. [Elle reprend] : 2, 4, 6, 8, 10 !

Sylvie Koffi
Pari réussi pour cette dizaine de poules, qui recyclent près d’une tonne et demie de nourriture et qui apporte aussi…de la joie.

[On entend les poules glousser]

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire