Couverture_fdlm418

Fdlm 418 – Économie : le télétravail (4’03’’)

Posté le par le français dans le monde

Les Français travailleront-ils bientôt tous de chez eux ? Le changement du Code du travail en France a fait évoluer la loi et offre plus de libertés pour le salarié. N’importe quel salarié aujourd’hui peut demander à télé-travailler si l’emploi le permet. Les avantages sont nombreux pour l’employeur et pour l’employé, mais malgré tout, la France est en retard sur les autres pays européens. D’après une étude récente, 51 % des salariés aimeraient disposer de la liberté de travailler chez eux de temps en temps. Benjamin de Haut a rencontré différents adeptes du travail à domicile.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Benjamin de Haut
– Le télétravail est-il une nouvelle liberté pour le salarié / la loi a changé / elle permet aujourd’hui à n’importe quel employé de travailler de chez lui s’il le souhaite et surtout si l’emploi le permet / les avantages sont nombreux / gain de temps / moins de transports pour le salarié / plus d’efficacité et des locaux parfois moins grands et coûteux à entretenir pour l’employeur / selon une étude Harris publiée en / en mars 2018 / 51 % des salariés français aimeraient disposer de la liberté de travailler chez eux au moins de temps en temps / en France aujourd’hui on estime entre 8 et 16 % le nombre de personnes qui télétravaillent / c’est en dessous de la moyenne européenne et pourtant il suffit de sortir dans la rue pour trouver des salariés heureux de télétravailler – Soit je passe quatre heures dans le RER / soit je passe cinq heures dans ma voiture / autant travailler chez soi hein / et puis maintenant avec les nouvelles technologies on a quand même ce luxe-là – Mon employeur me permet de m’organiser à domicile en télétravail / donc je saute sur l’occasion pour rester chez moi et éviter tous les problèmes / j’ai des enfants / donc il y a / il y a des instits qui font aussi grève / donc ben ça me permet d’être à domicile pour pouvoir aller les chercher plus rapidement pour éviter les garderies / on sait même pas si les garderies seront ouvertes ou pas – B. de H. – Jacqueline est secrétaire médicale à Roubaix dans le nord de la France / elle gère une centaine d’appels par jour pour des médecins depuis son domicile – J. – Là je travaille en fait sur une pièce qui a été donc aménagée spécialement donc chez moi et qui est actuellement donc mon bureau / et les / les ordinateurs à disposition / le cabinet ouvre à 8 heures jusqu’à 18 heures / donc je dois être en poste à ces heures-là spécialement / les matins j’ai pas à prendre ma voiture pour me rendre à mon travail / donc ça les bouchons tout ça / moi / je connais pas / mon compagnon ne comprenait pas donc toujours qu’il ne pouvait pas me déranger / plusieurs fois j’ai dû donc le recadrer en disant / ben écoute / ici c’est mon bureau – B. de H. – Sandra / elle / est consultante en communication dans la région parisienne et le télétravail lui a changé la vie – S. – Je travaillais auparavant dans des grands groupes de communication et je comptais pas mes heures / avec des jumeaux là je me suis dit / il est temps quand même de / de changer quelque chose et de ralentir un peu ce rythme / je rentre / il est 23 heures / minuit / je vois pas les petits / je peux plus dîner avec les copains / mon mari / on / on se croise / il se lève super tôt / il y a un moment donné où c’est important de remettre du sens / et moi j’ai eu ce déclic / je fais pas moins d’heures / je les fais différemment et je choisis / je suis maître de mon bateau / moi je peux être une maman à la sortie de l’école avec mon pain au chocolat à 15 heures 45 / mais je suis aussi une professionnelle très efficace – B. de H. – Alors aujourd’hui le Code du travail n’impose plus un nombre d’heures précises / la liberté pour le télétravailleur est très grande / pour des millions de salariés / c’est un travail ponctuel et donc une nouvelle opportunité / et c’est bien pratique pendant les épisodes de neige / les intempéries en tout genre ou même quand il y a des grèves dans les transports / Guillaume par exemple est salarié au Conseil régional – G. – Totalement content d’être au chaud ici et puis quelque part là où finalement je serais peut-être arrivé très tard le matin et je serais parti beaucoup plus tôt dans l’après-midi pour anticiper les problèmes de transport / ben en fait moi j’ai une vraie journée de travail sauf qu’effectivement moi / j’étais à Châtillon / la collègue était à Villepinte / et par rapport à une journée de neige il y a quelques années où en fait c’était une journée qui était quasiment pas travaillée / ben là en fait on a tous pu faire notre travail quasiment comme s’il avait pas neigé – B. de H. – Mais le télétravail / c’est aussi moins de contacts avec les autres / plus de relations au travail / Joachim n’est pas très heureux quand il doit rester chez lui – J – Non / c’est pas forcément plus cool hein le télétravail / il y a un côté un peu déshumanisant / donc on est toute la journée tout seul / on est calé devant son poste de travail / là on sort pas du tout / il y a pas de pause à midi pour parler avec quelqu’un – B. de H. – Enfin la sécurité reste l’une des principales peurs des employeurs encore réticents / avec la nouvelle loi c’est simple / tout accident survenu sur le lieu de travail est désormais considéré comme un accident de travail / pour les télétravailleurs réguliers il est quand même préférable de contacter son assurance avant.

LEXIQUE
Harris :
société spécialisée dans les sondages et les études d’opinion.

RER : sigle pour réseau express régional d’Île-de-France, réseau qui dessert Paris et son agglomération.

Instit : abréviation courante pour instituteur/institutrice.

Châtillon, Villepinte : communes de la banlieue parisienne situées respectivement au sud et au nord de la capitale.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire