Couverture_fdlm416_site

Fdlm 416 – Entreprises : le droit à la déconnexion (3’22’’)

Posté le par le français dans le monde

Depuis le 1er janvier 2017 les salariés bénéficient d’un droit à la déconnexion. C’est dans la nouvelle loi travail. Le texte vise à la mise en place dans les entreprises de « dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques », l’objectif étant « d’assurer le respect des temps de repos et de congé ainsi que de la vie personnelle et familiale ». Fini donc les courriels et les messages intempestifs après 22 heures. Même si la loi n’est pas contraignante, elle change la donne. Reportage de Benjamin de Haut.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION
Benjamin de Haut – La loi a changé / depuis le 1er janvier 2017 les entreprises de plus de cinquante salariés doivent ouvrir des négociations avec les délégués du personnel sur un point précis / il s’agit du droit à la déconnexion / en effet un salarié ne peut plus se voir reprocher de ne pas avoir répondu à un email professionnel en dehors de ses heures de travail / c’est l’article 55 de la nouvelle loi qui le précise / et ça va faire du bien à Aude et Mehdi / deux salariés dont la vie devrait s’améliorer – M. – C’est pas pression du patron / c’est aussi certains restaurants qui ont besoin de la marchandise / donc ils appellent pour savoir est-ce que j’y serai aujourd’hui / ou livrés demain / etc. – A. – Clairement / je les lis / lis tout le temps / durant le temps de trajet généralement / et le soir en rentrant / est-ce que je trouve ça normal / après c’est la culture de l’entreprise qui fait que / parce que j’ai une hiérarchie qui fait ça aussi / parce que j’estime que si la hiérarchie peut me l’envoyer très tard / c’est que / ben je me dois d’y répondre / tout simplement – B. de H. – Alors / cette loi est-elle vraiment utile / oui pour Jean-Christophe Sciberras / il est l’ancien président de l’Association des directeurs des ressources humaines / et il a constaté dans sa carrière de nombreux abus dans les entreprises – J.-Chr. S. – Nous avons des situations où des collaborateurs se sont fait reprocher par leur manager le lendemain matin à 8 heures de ne pas avoir répondu à des mails qui avaient été envoyés à 23 heures / ce sont des situations qui existent / tiens / t’as pas lu le mail que je t’ai envoyé hier / ça / ça t’intéresse pas / t’avais autre chose à faire / faut quand même être un peu / un peu réaliste / c’est un peu comme ça que ça se passe aussi dans les entreprises / c’est vrai / il y a du travail / il y a de la pression / etc. / donc on peut / les choses peuvent déraper / peuvent glisser / donc ce qui est / cette loi / euh / effectivement ce serait mieux qu’il y ait pas de loi / je suis d’accord / bon / mais des fois on s’aperçoit que les lois / elles servent à quelque chose – B. de H. – Pour lui / c’est simple / c’est le début de nouvelles pratiques – J.-Chr. S. – Pas de mails le week-end sauf vraiment urgence / pas de mails le soir tard sauf vraiment effectivement urgence / etc. / et d’ailleurs franchement quand il y a urgence / c’est pas le mail / c’est le téléphone / pas de réunions après 18 heures / un certain nombre de règles / c’est un sujet d’organisation du travail / donc ce qu’on a fait / on a envoyé notre charte à tous les salariés avec leur bulletin de paye / on s’est rendu compte d’un truc / sans sanction / sans / bon / on s’est rendu compte par exemple que le nombre de mails le week-end a fortement diminué – B. de H. – Même son de cloche chez la sociologue Catherine Lejealle / la loi / dit-elle / est indispensable pour changer les comportements – C. L. – Cette disposition va autoriser finalement le salarié à / à déconnecter / parce qu’aujourd’hui c’est un peu ambigu / le salarié le réclame pas forcément / d’une part les collègues se déconnectent pas / donc on se dit / je peux pas être le maillon faible / il y a quelque chose de valorisant à recevoir beaucoup de mails / on a une espèce de valeur / l’employeur aujourd’hui se retrouve face à des salariés en petit burn-out / c’est vraiment la surchauffe de la machine où finalement on a des salariés qui répondent à tellement de mails / tellement de sollicitations / qu’ils font pas forcément les meilleures réponses / alors qu’en travaillant parfois en immersion / donc en se posant sur une seule activité on répond mieux – B. de H. – Moins de stress et des salariés qui affirment qu’ils vont déjà mieux – Il y a moins de mails à des heures parfaitement indues qu’il y avait auparavant – J’ai retiré mes accès mails de mon portable / ça m’a changé la vie / quand j’arrive le matin je vois des mails qui ont été postés très tard le soir / et je les traite que le matin / quand je suis chez moi / je suis chez moi / je suis pas à l’entreprise – B. de H. – Le problème aujourd’hui / c’est que la loi n’est pas contraignante et aucune sanction n’est prévue pour les entreprises qui refusent de jouer le jeu.

LEXIQUE
Son de cloche : (expression imagée) avis, façon de voir les choses ; s’emploie de façon positive : même son de cloche, même façon de voir les choses, ou de façon négative : autre son de cloche, façon différente de voir les choses.

Burn-out : (anglicisme) syndrome d’épuisement professionnel.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire