banniere single

Fdlm 410 – Technologie : les emoji ou émoticônes (2’23’’)

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

Certains en parsèment leurs courriers électroniques, d’autres en usent plus modérément, mais ils nous sont devenus familiers. Ce sont ces petits pictogrammes venus du Japon, petits visages plus ou moins expressifs ou objets stylisés, qui viennent ponctuer ou compléter nos messages et qui sont censés exprimer ou condenser mieux que des mots nos émotions ou nos sentiments. Chaque opérateur propose les siens et il en existe désormais des centaines parmi lesquels faire notre choix. Toutefois marqués culturellement, ils ne sont pas toujours faciles à décoder. Une chronique signée Jérôme Colombain.

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

TRANSCRIPTION

Jérôme Colombain – Le musée d’art moderne de New York vient d’acquérir pour sa collection permanente les cent soixante-seize emoji originaux / de quoi s’agit-il / ben ce sont en fait les / les petits pictogrammes / les tout premiers / créés en 1999 au Japon pour l’opérateur télécoms NTT DoCoMo / un petit cœur / un petit soleil / un petit parapluie / des dessins assez sommaires en fait / parce qu’ils devaient faire chacun douze pixels sur douze en une seule couleur / et savez-vous ce que signifie emoji / eh bien c’est un terme japonais / c’est la contraction de image qui se dit e et de lettre ou caractère qui se dit moji en japonais / en anglais on dit plutôt smiley / et en français émoticône / car le terme officiel recommandé par l’Académie française / binette / ne s’est jamais vraiment imposé / alors aujourd’hui chaque grande plateforme numérique propose son propre catalogue d’emoji / Facebook / Apple / Google / sur l’iPhone / par exemple / lorsque vous tapez un mot comme soleil ou triste / eh bien le système vous propose automatiquement l’emoji correspondant / vous n’avez même plus à aller le chercher vous-même / les emoji servent à illustrer des messages / ce sont aussi de puissants vecteurs d’émotions / les ados en raffolent / ils en usent et en abusent / et comme dirait ma fille / si vous ne mettez pas d’emoji dans vos messages / on dirait que vous êtes fâché ou déprimé / mais les emoji sont aussi de puissants marqueurs identitaires / ce qui peut poser des problèmes sur des sujets sensibles / par exemple / Apple s’était fait attaquer à un moment pour n’avoir proposé que des visages blancs et aucun noir ni jaune / il a fallu rectifier le tir rapidement / le même Apple a retiré récemment l’emoji revolver / ce qui a provoqué la colère des partisans américains des armes à feu / enfin savez-vous qu’il existe un catalogue universel des emoji comme il y a des catalogues de caractères pour chaque langue / celui-ci est géré par le consortium Unicode aux États-Unis / un reportage assez intéressant du Figaro nous explique comment chaque petit dessin fait l’objet de délibérations interminables qui peuvent durer jusqu’à deux ans avant d’être finalement adopté / car ces codes et symboles sont propres à chaque culture / par exemple / un ravioli chinois intéressera les Asiatiques mais pas tellement les Européens / à l’inverse / un kouign-amann / un gâteau breton au beurre qui vient d’être proposé en emoji / ça ne dira pas forcément grand-chose aux Japonais ou aux Américains.

LEXIQUE

Binette : (familier) visage, figure ; s’il ne s’est pas imposé en France, en revanche, au Canada, le mot est recommandé par l’Office québécois de la langue française pour remplacer le mot anglais smiley.

Rectifier le tir : (expression imagée) corriger une erreur, changer de stratégie, revoir sa copie.

Le Figaro : le plus ancien quotidien français encore publié ; créé il y a près de deux siècles, son titre avait été choisi en référence à Figaro, le célèbre personnage de Beaumarchais, et le journal conserve en exergue cette réplique extraite du Mariage de Figaro : « Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »

Télécharger le reportage audio et la transcription (.zip)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire