banniere single

Fdlm 394 – Micro-trottoir : « jouer » (1’46’’)

Posté le par le français dans le monde

C’est l’un des verbes les plus utilisés de la langue française, de 7 à 77 ans… Et qui est la vedette au Brésil, puisque le monde entier « joue » au football ! Du latin « jocare », qui signifie « plaisanter, badiner », c’est un mot qui offre plusieurs niveaux de lecture : le jeu peut être amusant quand il est associé à l’enfance, mais il peut devenir risqué quand il signifie le hasard, la propension d’un homme à jouer son va-tout ou « à quitte ou double ». On peut jouer au Lego ou jouer en bourse, on peut avoir un joujou ou jouer une tragédie sur scène. Le puzzle du verbe « jouer », avec Gaël Letanneux, qui a « joué » avec son micro dans les rues de Paris.

 

 

TRANSCRIPTION

Gaël Letanneux – Bonjour / si je vous dis le mot « jouer » / à quoi est-ce que vous pensez – Jouer / guitare / piano / batterie / on compose et on joue –L’enfance / jouer / jouer / la récréation – Je suis comédienne / alors je vais vous dire que j’ai envie de jouer tous les jours / montrer quelque chose / une part différente qui est à l’intérieur / qu’on montre peut-être pas forcément / pour faire passer des émotions / pour éveiller les consciences – La récréation / je joue au bateau / avec d’autres enfants / ils crient partout / et ensuite quand quelqu’un se fait mal / eh ben on va le dire à la maîtresse / on a le droit de courir partout dans la cour – G. L. – Quand vous étiez petite / vous / c’était quoi – Beaucoup les puzzles / moi plutôt enfance solitaire / à faire des puzzles / voilà / la patience et puis échafauder quelque chose de grand à partir de petits morceaux / pour le construire petit à petit / un univers – Il y a pas d’âge pour jouer / la vie / c’est un jeu / il faut jouer le jeu – Avec ma fille d’ailleurs / je réapprends / j’apprends à jouer à nouveau – C’est l’apprentissage justement des règles de vivre ensemble / à travers des émotions fortes quoi / comme perdre et gagner hein / les jeux de grattage / non / pourquoi / pour quoi faire après / on perd de l’argent / tout simplement – Jouer son va-tout / ou jouer à quitte ou double / je pense qu’il y a plus un / un rapport à / au concept de / de / de loterie / de jeu de hasard en fait – G. L. – Vous jouez encore / vous – Ouais / je joue à la PlayStation ouais / God of War / c’est une espèce de mercenaire avec des / des sabres et tout / qui doit tuer des gens pour accomplir des missions quoi – Heureusement qu’il y a des jeux / on décompresse parce qu’on pense à autre chose – Si je joue pas tous les jours / je pète les plombs / du style scrabble / mots croisés / les jeux où il y a des enquêtes / et je gagne / donc ça me plaît – Il y a quelque chose qui est très intéressant dans / dans une situation d’éducation physique et sportive / c’est de partir de rien / avec un ballon / sans terrain / sans rien / et par le jeu ils s’aperçoivent que s’il y a pas de règles / du coup le jeu ne / n’évolue pas – G. L. – Sinon / c’est l’anarchie quoi – Sinon / c’est l’anarchie / tout à fait.

 

LEXIQUE

Jeux de grattage : jeux de loterie constitués de petites cartes comportant une surfaceenduite d’un vernis opaque qu’il faut gratter pour découvrir immédiatement si l’on a gagné ou perdu.

Jouer le jeu : (expression) accepter, respecter les règles préétablies, les normes, les conventions, ne pas tricher, bien tenir son rôle, faire les choses comme il convient.

Jouer son va-tout : (expression) jouer le tout pour le tout, tenter sa dernière chance, jouer ses dernières cartes, ne plus rien avoir à perdre.

Jouer à quitte ou double : (expression) abandonner la partie ou remettre ses gains en jeu pour rattraper ses pertes ; au figuré, prendre de gros risques, risquer le tout pour le tout ; l’expression « quitte ou double » est aussi connue pour avoir longtemps été le nom d’un jeu radiophonique dans lequel le candidat, invité à répondre à une série de questions, pouvait remettre ses gains en jeu pour les doubler.

Péter les plombs : (locution imagée) craquer nerveusement, s’énerver, disjoncter, devenir fou (familier).

Télécharger le reportage audio (.zip)
Télécharger la transcription (.pdf)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire