banniere single

Fdlm 393 – Chanson : Christophe (2’54’’)

Posté le par le français dans le monde

Le chanteur Christophe publie un nouvel album. Son titre : Intime. Toujours à la recherche de sensations nouvelles, l’ancien yéyé, devenu chanteur culte pour public branché, revisite ses grands tubes et ceux de quelques autres, seul au piano, un instrument qu’il découvre avec passion. Christophe va sillonner la France pour des concerts en solo autour de cet album. Il est au micro d’Isabel Pasquier.

 

TRANSCRIPTION
Isabel Pasquier
Les Paradis perdus / Les Mots bleus / Aline / Les Marionnettes / Comme un interdit / mais aussi La non-demande en mariage de Brassens et Alcaline de Bashung / quatorze titres habillés par la chaleur des accords d’un piano / loin des synthétiseurs / Christophe a pris le risque d’enregistrer son album en version minimaliste / seul devant son clavier / alors qu’il n’est encore qu’un pianiste débutant / mais le beau bizarre est dans sa bulle / loin de nos ondes terrestres / ses « mots bleus » n’ont jamais été si troublants / si fragiles / en veste de satin gris / Christophe recherche la bonne vibration et les accidents magiques – Christophe – Naturellement / commencer le piano maintenant / c’est un peu dur / mais c’est l’instrument qui me fascine / alors le piano maintenant me donne une / une vibration vraiment très particulière / ce qui est pas intéressant / c’est que ma voix vraiment est sur le fil du rasoir / avec un toucher perturbé / j’appelle ça la faille esthétique / puisque de toute façon je suis pas un instrumentiste / je suis qu’un touche-à-tout quoi c’est tout / et j’aime aussi les petites failles / les oublis des fois / que je transforme en silences / et j’en profite / alors je me sers de toutes mes / mes / mes failles pour donner un esthétisme qui n’appartient qu’à moi / ce qui est difficile / c’est de trouver toute la nuance qui est la / la plus vraie et la plus / plus romantique quoi / la plus / celle qui m’habite quoi / j’aime l’expérimental / j’aime l’inconnu – Le risque / c’est quoi le risque – Chr. – Le vrai risque / je sais pas ce que c’est que le risque moi / ce qui compte / c’est le / le bonheur / le plaisir / ça / c’est positif – I. P. – Vous n’êtes pas du tout dans la nostalgie même si vous aimez revisiter toutes ces chansons – Chr. – Ah non / la nostalgie / non / non / de toute façon pour moi ces / toutes ces chansons ont toujours été intemporelles / je préfère innover / être toujours passionné de trouvailles de / de sons / de trouver ma palette sonore / mon inspiration / elle vient dans mon lit / quand je me réveille / je suis en pleine latence comme ça / en pleine suspension / il y a des phrases qui passent / des idées / j’ai toujours mon iPhone à côté de moi / pour écrire / donc je me lève et là je commence à écrire / et je suis dans une autre nuit / c’est / ça s’appelle les / les nuits magiques / c’est cadeau / c’est cadeau de l’autre / de mon compagnon / du deuxième Christophe / ou du troisième je sais pas / on est au moins trois dans mon histoire.

LEXIQUE
Chanteur yéyé :
chanteur français qui, dans les années 1960, s’inspirait des rythmes des chansons anglo-saxonnes pour les adapter en français ; par extension, style de musique ou de chanson correspondant, adeptes de ce style ; on parlera ainsi de génération yéyé, de mode yéyé, des années yéyé, etc. (origine : francisation de la double exclamation anglaise yeah ! yeah !, variante de yes, qui servait souvent à rythmer les paroles).

Être sur le fil du rasoir : (locution imagée) être dans une situation délicate, compliquée, difficile, instable, être dans une situation à l’issue incertaine.

Télécharger le reportage audio (.zip)
Télécharger la transcription (.pdf)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire