banniere single

Fdlm 390 – Micro-trottoir : « fatal » (1’42’’)

Posté le par le français dans le monde

« Fatal » : adjectif utilisé pour désigner ce qui doit nécessairement arriver, ce qui est inévitable, quelque chose qui entraîne la chute ou la ruine. Associé à la notion de mort ou de fin ce mot, connoté négativement, est souvent employé face au désarroi causé par une catastrophe, un événement imprévisible et qui tombe comme un couperet. L’actualité, souvent tragique, la vie plus largement, sont-elles fatales ? Gaël Letanneux a promené pour nous son micro dans les rues de Paris.

 

TRANSCRIPTION

Gaël Letanneux – Bonjour / si je vous dis le mot « fatal » / à quoi est-ce que vous pensez – Quand on dit « fatal » / c’est qu’on sent qu’on n’a pas les épaules pour faire face à la chose / la fatalité / c’est le moment où on / on a les bras qui tombent et on se sent plus capable de / d’affronter la situation – G. L. – On peut se battre contre la fatalité – Ben c’est un sujet de / ouais / c’est un sujet d’adversité bien sûr – C’est le destin / c’est quelque chose qui est inévitable / un accident ou ouais une maladie – C’est la vie – C’est un truc irrémédiable / quelque chose dont on ne se remet pas – Moi / j’évoque plutôt le crime / bien que ça soit un peu la même chose / finalement – Ça a deux sens pour moi / soit c’était fatal / c’est négatif / dans le sens où c’était vraiment horrible / l’enfer / ou c’était fatal / dans le sens / c’est immensément génial et / et à refaire et – Le destin / le hasard peut-être / heureusement que c’est pas fatal / à part la mort qui est fatale / le reste / il y a une petite marge de manœuvre / pas énorme / mais on va dire qu’il y en a une – C’est quelque chose qui arrive pas par hasard déjà / c’est sûr – Je sais pas / je sais pas comment expliquer en fait / c’est / je tombe dessus / ouais / une maladie / un accident / ou carrément l’amour / c’est une fatalité en fait / pour certains – G. L. – L’amour – Oui / ça peut être bien comme ça peut être pas bien en fait / tu tombes amoureux et la personne avait pas le choix – Arme / Arme fatale / c’est un film / et en dehors de ça / ça n’existe pas / la fatalité / y a pas de fatalité – G. L. – Ça existe que dans la tragédie grecque – Oui / ou dans le cinéma hollywoodien / si / ben il y a / il m’arrive / regardez / je suis remonté pour aller au boulot / je tombe sur vous / c’était pas prévu / mais c’est pas fatal – Moi / je pense à Phèdre / tout de suite / la fatalité des tragédies grecques / des relations impossibles / je sais pas / l’amour courtois / de princes qui ne rencontreront jamais leur princesse– G. L. – Vous avez fait une rencontre fatale / vous – Ça m’est arrivé oui / oui / oui / dans ma jeunesse / quand j’étais un jeune romantique.

LEXIQUE

Ne pas avoir les épaules pour faire face : (expression imagée) ne pas avoir la force d’affronter quelque chose.

Avoir les bras qui tombent : (expression imagée) se sentir découragé.

Télécharger le reportage audio (.zip)
Télécharger la transcription (.pdf)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire