banniere single

12-13 décembre 2013 – Le numérique pour l’enseignement et l’apprentissage des langues pour non-spécialistes

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

280px-LogoUM3paulvaleryLe séminaire « Le numérique pour l’enseignement et l’apprentissage des langues pour non-spécialistes » se tiendra à l’université Paul Valéry Montpellier 3. Destiné aux responsables de formation et de centres de langues et aux enseignants de langues, ce séminaire se focalise sur l’apprentissage des langues par les étudiants spécialistes d’autres disciplines dans l’enseignement supérieur.

La maîtrise des langues est effectivement un enjeu majeur pour l’enseignement supérieur. Leur apprentissage s’appuie de plus en plus sur des dispositifs introduisant le recours au numérique. La mobilité accrue des étudiants, les carrières de plus en plus internationalisées auxquelles ils doivent se préparer rendent la maîtrise des langues indispensable et demandent des dispositifs de formation flexibles dans lesquels le numérique a d’évidence toute sa place.

Le séminaire permettra de compléter le panorama des solutions déjà mises en place et approfondira les questions-clés qui se posent pour de futurs développements ambitieux. On s’y attachera à montrer que tout projet doit savoir situer à leur juste place les enjeux technologiques, didactiques et pédagogiques et prendre en compte les perspectives, les attentes et les questionnements légitimes des acteurs concernés. Au-delà de toute fascination techniciste, on essaiera d’y mettre en valeur le potentiel du numérique quand on l’introduit de manière responsable et réaliste dans les offres de formation.

Programme :

Claude Bertrand – Le numérique au service de la formation

Françoise Demaizière et Muriel Grosbois – Numérique et enseignement-apprentissage des langues aux non-spécialistes – Quand, comment, pourquoi ?

Elke Nissen – Les spécificités des formations hybrides en langues

Isabelle Salengros-Iguenane – Internet pour une approche culturelle

Annick Rivens Mompean – Les centres de langues : des dispositifs pluriels à un dispositif modélisé ?

Christian Ollivier et Katerina Zourou – Le web social : quelle(s) nouveauté(s) ?

Eva Schaeffer-Lacroix – Utiliser les corpus avec des apprenants Lansad

Laurence Vincent-Durroux et Cécile Poussard – Conception et utilisation d’un logiciel pédagogique, l’exemple de Macao

Maud Ciekanski – Accompagner l’apprentissage des langues à l’heure du numérique : évolution des problématiques et diversité des pratiques.

Monica Masperi – Stratégies d’innovation en didactique des langues : l’exemple du projet Idefi Innovalangues

Pour en savoir plus

Un commentaire
  1. je suis professeur de français à la retraite mais par amour à l’enseignement du français que j’ ai exercé durant trente deux ans ,je continue à donner des cours et voudrai ouvrir une école de langues pour cela je suis très intéressée par les nouvelles méthodes d’ enseignement CORDIALES SALUTATIONS

Laisser un commentaire