banniere single

Fdlm 389 – Sport : la centième édition du Tour de France cycliste (2’47’’)

Posté le par le français dans le monde

On l’appelle aussi la Grande Boucle, c’est sans doute l’épreuve sportive la plus populaire en France, suivie par des millions de téléspectateurs et autant de spectateurs au bord des routes. Créé en 1903, le Tour de France fête cette année sa centième édition – il faut retrancher quelques années de guerre. Pour l’occasion, le départ se fait en Corse, ce qui est une première. Départ à Porto-Vecchio, passage par Bastia, Ajaccio, Calvi, puis retour sur le continent. Le Tour a ses passionnés et l’histoire du Tour est jalonnée de grands moments, avec ses ascensions mythiques, ses échappées célèbres, ses contre-la-montre mémorables, ses records et, bien sûr, ses champions légendaires. Rencontres avec des amoureux du Tour, au micro de Benjamin Dehaut.

 
TRANSCRIPTION

 

Benjamin Dehaut – Cette année le Tour de France fête sa centième édition / le départ se fera en Corse à Porto-Vecchio le 29 juin et c’est une première / il traversera les villes de Bastia / Ajaccio / Calvi / avant de rejoindre Paris fin juillet / et les passionnés se souviennent tous d’une étape / d’un vainqueur / d’une anecdote / c’est le cas de Paul / 70 ans – P. – J’habitais la ville de Tours et souvent c’est une ville étape / alors je me souviens / quand j’avais 10 ans / j’en ai 70 / donc ça fait 60 ans / j’avais dû courir pour avoir un autographe / donc j’avais des autographes à n’en plus finir avec tous les meilleurs coureurs de l’époque / c’était des héros / on en parlait à l’époque / il n’y avait pas la télé comme maintenant / c’est / on écoutait ça à la radio / je fais du vélo quand même toutes les semaines / bien sûr / j’ai dû attraper le virus / enfin eux / ils roulent à 70 à l’heure dans les descentes / moi / je fais du 15 à l’heure et encore – B. D. – Pour Stéphane / le Tour de France / c’est d’abord le souvenir de son père – St. – Il avait au moins 70 ans / c’était un passionné de vélo / il faisait au moins 80 bornes tous les deux jours / il ne loupait pas une étape du Tour bien sûr / et ça m’avait surpris / les moments où lorsqu’il démarrait / le vélo / c’était bon moi / je suis de 53 / donc quand il partait le matin harnaché avec ses deux chambres à air / enfin ses deux pneus / des boyaux / avec ses boyaux / alors il les croisait comme ça sur son maillot / et le voilà parti à faire du vélo / c’était super / bon / c’était des passionnés / à cette époque-là il y avait vraiment très peu de moyens dans le vélo – B. D. – La centième édition / Sébastien / 38 ans / et Rodrigue / 29 ans / ne la manqueraient sous aucun prétexte – S. et R. – Moi / j’ai toujours beaucoup plus vibré devant les grimpeurs / ceux qui mouillent le maillot / Virenque / Jan Ullrich que j’aimais bien également / c’est ces étapes-là de montagne qui m’ont fait le / le plus vibrer – Le maillot à pois / le maillot des grimpeurs / c’est / c’est le maillot de ceux qui sont durs au mal / hein c’est un sport d’endurance / un sport de volonté / un sport de cœur un peu – Un autre moment qui m’a marqué / c’est Lance Amstrong qui rate un virage / en descente / et qui s’en sort en traversant un champ à vélo / et il s’en sort / et il continue / et évidemment il gagne le Tour / à ce moment-là / on ne parlait pas de dopage / c’était / c’était le meilleur de loin / et ça / ça prouve encore sa suprématie – B. D. – Et regarder le peloton sur les plus belles routes de France rappelle à Salomé / 26 ans / quelques souvenirs d’enfance – S. – Pour moi / le Tour de France / c’est des après-midi entières avec mon grand-père scotché devant la télé / qui regarde un truc que je comprends pas / il est fasciné / il s’emballe à chaque / à chaque échappée / et moi / je vois éventuellement des paysages et puis on a fini par m’expliquer / stratégies d’équipe euh et / et maintenant / c’est un truc que j’ai plaisir à regarder / pas toutes les étapes / mais quelques-unes qui sont chouettes à voir / maintenant qu’il y a le dopage / ça jette un peu une ombre au tableau / c’est / c’est beau à voir / mais on / on a toujours des doutes quoi – B. D. – Cette année pour la première fois les coureurs traversent la Corse / toutes les routes ont été remises en état et Jean-Charles Orsucci / maire de Bonifacio / attend avec impatience le passage des cyclistes / la venue des touristes et surtout les retombées financières pour sa ville – J.-Ch. O. – C’est une des épreuves sportives les plus regardées dans le monde / il n’y aura que des / des points positifs / alors c’est vrai que peut-être on va un petit peu souffrir pendant deux-trois jours hein / on est en pleine période estivale / mais on espère que l’image que l’on va renvoyer sera une image positive pour la Corse et pour le Tour de France.

LEXIQUE

Borne : kilomètre ; emploi dérivé des bornes qui indiquent les distances kilométriques sur les routes.

Louper : rater (familier).

Maillot à pois : à côté du maillot jaune (meilleur temps),le maillot à pois récompense le meilleur grimpeur du Tour de France.

Scotché : collé (terme passé dans la langue courante en référence au ruban adhésif de la marque Scotch).

Chouette : sympathique, agréable (familier, emploi ancien d’origine incertaine).

Jeter une ombre au tableau : nuire à l’harmonie, à la qualité d’un ensemble (locution).

Télécharger le reportage audio (.zip)
Télécharger la transcription (.pdf)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire