banniere single

Audio – Littérature : le prix Femina attribué à Patrick Deville (2’31’’)

Posté le par le français dans le monde

C’est l’un des grands romans de la rentrée littéraire, et il vient d’être récompensé par les jurés du prix Femina. Le 5 novembre dernier, l’écrivain Patrick Deville a reçu cette distinction pour son dernier roman, Peste & Choléra, qui raconte le destin d’un homme exceptionnel, Alexandre Yersin, explorateur en blouse blanche, parti au bout du monde découvrir le bacille de la peste. Une épopée scientifique, peu connue, que Patrick Deville a transformée en épopée romanesque. Reportage : Gaël Letanneux.

 

TRANSCRIPTION

Gaël Letanneux – C’est l’histoire d’un homme qui a marqué l’humanité sans en devenir un héros / et pourtant / Alexandre Yersin / né en 1863 / est celui à qui l’on doit la découverte du vaccin contre la peste / l’histoire d’un aventurier / plus connu au Vietnam qu’en France ou en Suisse où il est né / car c’est dans l’Indochine de l’Empire colonial qu’Alexandre Yersin construit sa petite cité agricole et scientifique à Nha Trang / c’est la vie de ce médecin / aventurier brillant / que raconte le roman de Patrick Deville qui a puisé sa matière dans ses archives et ses correspondances / Patrick Deville – P. D. – Là le but n’est évidemment pas du tout de faire une nouvelle biographie ou de raconter la vie de Yersin / mais de le transformer en personnage légendaire / et je savais évidemment que Yersin au Vietnam était toujours connu / mais de constater qu’il y a des spécialistes de Yersin en France / qu’il y a une association des amis de Yersin et de Dalat en France / ça je l’ignorais jusqu’à la parution du / du livre / c’est quand même plutôt quelqu’un qui a travaillé à effacer ses traces / enfin qui a toujours choisi la solitude / le retrait / mais alors là on est totalement dans la littérature fantastique pour le coup / peut-être Yersin en prendrait-il ombrage – G. L. – Et dans ce dix-neuvième siècle du progrès Alexandre Yersin fait partie / avec d’autres jeunes médecins / des pasteuriens / c’est comme ça qu’on appelait ces scientifiques partis guérir le monde après avoir été formés par le grand Louis Pasteur – P. D. – Yersin s’est imposé au milieu de cette petite bande de jeunes types qui s’assemblent autour du vieux Pasteur / qui deviennent réellement des apôtres laïcs de la science / qui bondissent sur les épidémies partout dans le monde / et alors ça va très vite / c’est-à-dire que tous les deux ans ils éradiquent une maladie mythique de /de l’histoire de l’humanité / et ce bacille s’appelle aujourd’hui Yersinia pestis / alors il a tout de même laissé son nom en latin / qui est su des savants enfin / ou des médecins – G. L. – Mais Yersin n’est pas qu’un scientifique / c’est un touche-à-tout / marin / explorateur / anthropologue / botaniste / producteur de caoutchouc / ingénieur mécanique / éleveur de poules / un solitaire qui se fait construire un chalet suisse au fin fond du Vietnam / un solitaire réhabilité et indirectement récompensé par un romancier d’aujourd’hui / Patrick Deville – P. D. – Il écrit à sa mère / « quoique les bouts de ruban me soient de manière générale fort indifférents / je suis très heureux d’avoir reçu la Légion d’honneur / qui va me faciliter bien des choses » – G. L.Peste & Choléra est aussi une méditation sur l’héritage et la vanité / l’oubli et la postérité / le 1er mars prochain Patrick Deville s’envolera pour le Vietnam / il ira fleurir la tombe d’Alexandre Yersin.

LEXIQUE

Prix Femina : attribué par le jury du même nom, constitué uniquement de femmes ; ce jury fut mis en place en 1904 pour prendre le contre-pied du Goncourt qui, à l’époque, était entièrement masculin.

Dalat : ville située sur les hauts plateaux du sud du Vietnam ; Yersin avait découvert les qualités climatiques de l’endroit lors de ses premières explorations, on parle de lui comme du fondateur de la ville ; elle fut construite comme station de villégiature pour les Européens à l’époque coloniale, et l’est restée depuis.

– Fichier audio à télécharger (.ZIP) : 52-Deville-prix-Femina.mp3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire