banniere single

Pour ou contre Mademoiselle ?

Posté le par Pierre Alain Le Cheviller

Le terme « mademoiselle » doit disparaître des formulaires administratifs en France, selon une circulaire publiée mardi 21 février par le Premier ministre.
Des associations féministes (« Osez Le Féminisme », « Chiennes de garde » ) avaient lancé en septembre dernier une campagne pour la suppression de la mention « mademoiselle » dans les documents administratifs. Elles considèrent qu’il s’agit d’une discrimination à l’encontre des femmes car elles sont ainsi obligées de faire état de leur situation matrimoniale. La ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, soutenait leur initiative.
Curieusement, ce n’est pas la première fois qu’il est demandé à l’administration de supprimer « Mademoiselle » de ses formulaires. Sans succès jusque-là. Les traditions ont la vie dure…. et certains ne sont pas d’accord avec cette idée ! Pour Lydia Guirous, fondatrice de l’association « Future, au féminin », la suppression de la Mademoiselle est une mauvaise idée, car elle ouvrirait la voie à une société asexuée et moralisante. D’autres regrettent simplement la beauté du mot…
Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

22 commentaires
  1. Les associations féministes exigent trop. Que proposent-elles à la place de Mademoiselle? Allons-nous aussi supprimer le mot Madame de ces fiches?
    Si je ne me trompe pas, la déclaration de la situation matrimoniale se fait pour les hommes comme pour les femmes quand on demande à tous de préciser (sur certaines fiches) s’ils sont marié(e)s ou célibataires. Les hommes ne se plaignent pas. Pourquoi seulement les femmes? Est -ce que certaines dames ou femmes mariées veulent rester des demoiselles éternelles, ou dans le cas contraire, ce sont des demoiselles qui veulent passer pour des dames avant même qu’elles ne se marient?
    Ceux qui regrettent la suppression du joli mot mademoiselle n’ont pas tort car étymologiquement parlant ce terme qui dérive du latin populaire « domnicella, de domina » signifiait en France jusqu’au XVIII ème siècle « Jeune fille noble » (pas n’importe quelle fille) ou encore « Femme mariée de petite noblesse ».

    Maintenant que le terme de la noblesse désigne n’importe quelle fille sans distinction de classe sociale, il revêt une connotation négative! C’est surprenant, n’est-ce pas? Molière ne le tolérerait pas lui qui disait « Ah qu’une femme demoiselle est une étrange affaire »

  2. Du grand n’importe quoi!
    Une journaliste a même proposée que le terme soit remplacé par « mademadame »!!!!
    Mais bien sûr!!!!
    Arrêtons un peu les bêtises et occupons nous un peu plus de ce qui est vraiment important!
    Merci

  3. Moi, je m’en fiche de ce que les associations féministes puissent penser. J’aime la langue telle qu’elle est et je vais continuer à l’utiliser comme il me plaira.

  4. Je suis du Québec. Ici, nous utilisons mademoiselle pour une jeune fille. Nous ne l’utilisons pas en référence au statut matrimonial.

    Au travail, je dis mademoiselle à mes jeunes clientes, je ne me vois tout simplement pas appeler une jeune fille de douze ans madame. J’appelerai madame une femme de trente ans, peu importe qu’elle soit mariée ou non.

  5. Je comprends les deux points de vue, mais je pense que l’utilisation du « mademoiselle » n’est pas une injure faite aux femmes, je le vis plutôt comme une marque de politesse au contraire (ça me ferait bizarre que quelqu’un me dise « madame » alors que je n’ai que 17 ans). Mais on pourrait toujours envisager de rétablir le « mondamoiseau », ainsi tout le monde serait satisfait ^^

  6. Bonjour,

    Je trouve cette décision ridicule! Je pense que la suppression d’un mot de notre belle langue française est un crime! En quoi cela va-t-il changer le fait que les femmes soient moins discriminées? On demande également aux hommes, dans des procédures administratives, leur situation familialle. Pour nous les femmes, au moins, c’était plus rapide, on nous demande: « Mme ou Melle »? Mais dans le fond, il s’agit de la même question, posée aux 2 sexes, mais de façon différente! Il y a des choses bien plus importantes à changer qu’un simple mot, qui de plus a une très jolie sonorité.

  7. J’enseigne le français au Mexique et je peux vous dire que le mot « mademoiselle » séduit et fait rêver autant les hommes que les femmes quel que soit leur âge. Si on ne fait plus rêver les apprenants ou les futurs apprenants avec des mots tout simple mais si magique (et ce n’est pas la grammaire qui fait rêver les gens)… que nous restera t-il pour les faire rêver ?
    Parce que des étrangers qui connaissent la grammaire française, mais qui ne parlent pas la langue…

  8. Je pense qu’il faudrait l’enlever pour toutes les démarches administratives parce que même dans l’intitulé des diplômes il y figure madame et non mademoiselle (même si on est célibataire) et on retrouverait une parité objective homme femme au niveau linguistique. Mais on garderait tout de même le mot mademoiselle dans notre lexique, et il serait dans ce cas utilisé à l’oral ou l’écrit avec une connotation mélioratif, et ce terme serait utilisé a priori dans une situation de communication où le locuteur fait appel à l’affection ou à la proxémique.

  9. Je pense qu’il faudrait l’enlever dans toutes les démarches administratives parce que même dans l’intitulé des diplômes universitaires il figure le mot « madame » et non « mademoiselle » même si l’on est célibataire. Et on retrouverait un parité objective homme/femme au niveau linguistique. Cependant, on garderait le mot « mademoiselle » dans notre lexique de la langue française, ce terme serait utilisé à l’oral et à l’écrit avec un connotation méliorative et où il serait utilisé dans une situation de communication dans laquelle le locuteur fait appel à l’affectif ou à la proxémique, il agirait intentionnellement en employant le mot « mademoiselle ». En somme, « mademoiselle » serait utilisé de la même façon que « jeune homme » (dans une situation de galanterie). Je pense que ça n’offusquerait aucune femme (ni moi-même d’ailleurs) sachant que « le jeune homme » est appelé « monsieur » dès qu’il commence a recevoir des documents à son nom! La femme devrait se marier pour avoir ce prestige d’être appelée « madame »?! On a l’impression qu’il faudrait se tourner vers son mari pour avoir le consentement…

  10. J’aimerais bien savoir quels gros problèmes le mot « mademoiselle » a causé dans les procédures administratifs pour inciter à prendre cette décision. Face aux problèmes plus sérieux, c’est une perte de temps de consacrer tant d’attention aux choses si insignifiantes.

  11. Je pense depuis très longtemps qu’il est normal qu’un homme, marié ou non, gay ou non, se fasse appeler « Monsieur » quelle que soit sa vie privée. En effet, cette dénomination « Monsieur » étant neutre, aucune information sur sa vie privée n’est donnée a priori. Libre à lui en suite d’en dire plus. C’est son choix.

    Pour une femme, c’est fort différent.
    Une femme « demoiselle », qui ne souhaite pas a priori donner des informations sur ses affaires privées, en donne malgré elle. « Mademoiselle » indique clairement que cette femme n’est pas mariée. Or, nous sommes dans une société pour laquelle le mariage est une norme à laquelle l’inconscient collectif se réfère. Qu’on le veuille ou non.

    Or, dans l’inconscient collectif, il y a une réelle différence, selon qu’une femme de 40, 50 ans est une »madame » ou une « mademoiselle ». C’est invisible mais bien réel. De même qu’on n’a pas la même attitude avec une femme qui a eu des enfants et une femme qui n’en a pas eu.

    Je dis donc qu’il est injuste que la femme ait à donner malgré elle des informations sur sa vie privée si elle ne le souhaite pas. Puisque l’homme, lui, peut garder tout cela secret grâce à la neutralité du terme « Monsieur ».

    Elia

  12. Je constate qu’il y a une tendance parmi certains lecteurs à considérer que la suppression du mot « mademoiselle » des formulaires publics impliquerait la disparition du mot tout-court. À mon avis, la suppression de « mademoiselle » dans les documents officiels fait preuve d’une évolution logique du comportement social. Pourquoi une femme devrait-elle se poser une question telle que « suis-je madame ou mademoiselle ? ». Les deux caractéristiques marquant la différence entre une « mademoiselle » et une « madame » sont l’état civil et l’âge : je crois qu’aucune des deux ne devrait conditionner les formules de politesse.

    Pourtant, il ne faut pas négliger la conservation d’une langue si riche en lexique que le français. Ceci étant dit, je trouve que les mots acquièrent une signification ou autre selon le contexte dans lequel on les utilise. Si l’on emploie « mademoiselle » pour faire référence à une fille âgée de treize ans, il y a un composant fort affectif dans l’utilisation du terme. Néanmoins, le fait que la bureaucratie impose l’usage d’un terme à connotations peu sérieuses, me semble loin d’être approprié.

    En conclusion, je suis pour l’élimination du terme « mademoiselle » en tant qu’élément de classification sociale, mais aussi pour, afin de préserver la richesse de la langue. À chaque mot, son moment.

  13. Je suis tout à fait pour qu’on l’enlève dans les formulaires administratifs ! Je trouve ça injuste par rapport aux hommes, de devoir déclarer si on est mariée ou pas. Et ça ne ve pas dire du tout qu’on ne pourra plus appeler une jeune fille « mademoiselle » quand on s’adresse à elle, cela n’a rien à voir ! Je préfère qu’on m’appelle mademoiselle, mais je me sens toujours lésée quand je dois cocher cette case sur un formulaire. C’est une question qui selon moi mérite d’être posée. Bien sûr qu’il y a des choses plus importantes dans la vie, mais il faut bien parler de ce qui l’est moins de temps en temps…

  14. Bonjour,

    C’est des formulaires administratifs et de non de la langue, que le mot « mademoiselle » a été supprimé ! Parce qu’il permettait de « contrôler » si une femme était mariée ou non!
    Moi je trouve le mot « mademoiselle » tellement joli et c’est vrai qu’il a une image de charme auprès des étrangers qui apprennent le français… je continuerai à l’enseigner mais j’suis bien contente que administrativement soit c’est Monsieur soit c’est Madame!

  15. Il est scandaleux qu’un groupe de féministe puisse se permettre au nom de toutes les femmes d’annuler mademoiselle, et que Mme Bachelot suive le mouvement, sans referendum!
    J’adore mademoiselle, mes filles (16 et 4 ans) aussi! et je ne vois pas le mal à ce joli mot!
    En plus sur les documents administratif nous continuerons à remplir si nous sommes mariés ou non même si mademoiselle ni figure plus!!!
    N’étant pas d’accord je continuerais à noter mademoiselle pour mes filles et j’espère que toutes les femmes continueront à noter ce qu’elles souhaitent! Et puis que les féministes restent censées car leur rôle est important mais il faut rester raisonnable!!!

  16. Mademoiselle,
    Les femmes célibataires âgées y tiennent beaucoup (j’en ai connues plein en maison de retraite). Elles sont fières de s’être respectées et sont choquées par Madame pour elles.
    Elles ne se sentent pas Femmes/Dames mais ancienne fille de…, sœur de…., tante de….
    Mademoiselle c’est leur légion d’honneur.

Laisser un commentaire