banniere single

Paris, 30 novembre 2011 – Colloque « Cinquante ans de relations franco-québécoises en milieu littéraire »

Posté le par le français dans le monde

La littérature québécoise est bien présente en France depuis de nombreuses d’années et elle l’est d’une manière bien active, même si elle n’est pas toujours facilement et immédiatement repérable. Si peu d’écrivains québécois sont publiés en France, beaucoup d’oeuvres québécoises y sont en revanche lues, étudiées et enseignées.

Sans compter les clins d’oeil que les écrivains français font à leurs collègues québécois, comme Jacques Roubaud inventant une rue Gaston Miron dans le plan de la capitale de Poldévie (L’exil d’Hortense).

Comment la littérature québécoise s’est‐elle manifestée en France au cours des 50 dernières années? Comment cette littérature est‐elle présente aujourd’hui, notamment dans l’enseignement et dans la recherche qui est consacrée en France aux littératures de langue française? Comment peut‐on, à l’aide de la littérature québécoise, faire découvrir la diversité de la langue française parlée et écrite, l’originalité des formes nouvelles de la littérature contemporaine ainsi que les enjeux de la pluralité culturelle? Quelles sont les oeuvres québécoises qui pourraient retenir davantage l’attention des professeurs, des chercheurs et des étudiants français s’ils avaient la possibilité de mieux les connaître?

Voilà autant de questions auxquelles tenteront de répondre les écrivains et spécialistes qui interviendront lors d’une journée d’étude ayant pour thème « Cinquante ans de relations franco‐québécoises en milieu littéraire ».

Cette activité se déroulera le mercredi 30 novembre 2011, entre 9 h et 19 h, à l’Université Sorbonne Nouvelle ‐ Paris 3, où s’ouvrira prochainement un Centre d’études sur le Québec. Elle s’adresse à toutes celles et tous ceux qui aimeraient en savoir davantage sur la présence de la littérature québécoise en France, d’hier à aujourd’hui, et qui souhaiteraient également participer aux réflexions et discussions portant sur les perspectives d’avenir de cette présence.

30 novembre 2011, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3
5 rue de l’École de médecine
75006 Paris

Consulter le programme

Pas de commentaire

Laisser un commentaire