banniere single

Appel à contribution : Savoirs et Formation n°78, la place de l’apprenant dans la formation

Posté le par le français dans le monde

Pour son prochain numéro, S&F – Savoirs et Formation, la revue de l’Aefti (Association pour l’enseignement et la formation des travailleurs immigrés) souhaiterait des contributions sous forme d’articles, de pratiques de classes ou d’expérimentations qui puissent apporter un éclairage sur les questions suivantes :
– Quelle place attribuer à l’apprenant dans le processus d’apprentissage ?
– Dans quelle mesure l’évolution progressive des dispositifs de formation a-elle permis de placer l’apprenant au cœur de son apprentissage ?

– Selon Christian Puren, la centration sur l’apprenant, est un concept didactique qui peut être déconstruit : « la centration sur l’apprenant : singulier qui implique que le nombre d’élèves n’est pas pris en compte. La centration sur l’apprenant : adjectif verbal qui implique que l’élève est d’emblée considéré comme un apprenant actif. La centration sur l’apprenant : singulier qui implique qu’il peut y avoir une seule centration dans une salle de classe. La centration sur l’apprenant : substantif verbal qui implique que l’on occulte l’actant… qui ne peut être que l’enseignant » (extrait de « La problématique de la centration sur l’apprenant en contexte scolaire », document de travail pour l’Aefti, octobre 2010).
– Quelle posture du formateur vis-à-vis de la place de l’apprenant dans la formation ?
– Comment la formation participative permet-elle de conscientiser et mobiliser l’apprenant vis-à-vis des savoirs et savoir-faire qu’il acquiert ?
– Quelle co-construction des savoirs ?
– Au travers de quels outils didactiques et de quelles approches méthodologiques, le formateur valorise-t-il l’expérience et les connaissances de l’apprenant ?
– Quels moyens techniques mettre en œuvre dans la transmission des compétences de base pour un public adulte hétérogène pour tendre vers un apprentissage non seulement utile et orienté vers une autonomie rapide des apprenants, mais permettant réellement aux personnes de s’émanciper ?
– Quels sont les freins à cette émancipation ?
– Comment gérer la communication et le transfert de connaissances face à un public hétérogène sans porter préjudice aux publics minoritaires dans la classe ?
– Par quels biais promouvoir et améliorer la qualité de la formation ?

Informations techniques
– Envoi des articles à : sophie.etienne-aefti.fd@orange.fr
– Avant le : date à définir
– Joindre à l’envoi : une présentation de l’auteur, une photo de l’auteur si possible, l’adresse postale complète pour l’envoi de la revue après publication
– L’ensemble : article + bibliographie + annexes éventuelles + photos éventuelles, ne doit pas excéder 7 pages
– Police : Verdana, taille : 10 pt, interligne : simple

Pas de commentaire

Laisser un commentaire