banniere single

23-27 juillet 2012, Durban : 13e congrès mondial de la FIPF

Posté le par le français dans le monde

Appel à contribution

Le monde en marche : L’enseignement du français, entre mondialisation et contextualisation

L’offre culturelle et linguistique n’a jamais été aussi diverse et abondante qu’elle l’est aujourd’hui. Si nécessaire aussi. Sans arrogance et sans complexe, les professeurs de français s’insèrent pleinement dans cette dynamique, et de nouvelles questions s’imposent : comment l’enseignement du français s’inscrit-il concrètement dans la marche du monde d’aujourd’hui ? Comment tient-il compte des nouvelles données mondiales tout en respectant la spécificité des contextes culturels ? Comment les professeurs de français préparent-ils, où qu’ils se trouvent, la marche du monde de demain ? Quelles stratégies proposent-ils pour que le français puisse jouer pleinement son rôle à l’échelle mondiale : un moteur de développement, de progrès et de cohésion dans tous les domaines ?

Après Québec, c’est à Durban, dans le sud de cette Afrique qui porte tant d’espoirs pour le développement de notre langue, que les professeurs de français ont voulu se réunir pour en débattre.

Nous vous invitons à vous joindre à eux pour partager vos expériences et vos recherches et aussi pour participer à la mise en marche d’une offre culturelle et linguistique au sein d’une perspective alternative et réellement respectueuse de la diversité.
Le congrès explorera de façon professionnelle et interdisciplinaire le rôle et le potentiel du français comme langue mondiale au XXIe siècle.

Trois axes ont été retenus :

Oser le français : dans la pratique ; dans les initiatives prises par les États ; pour inciter de nouveaux élèves à venir vers le français et à opter pour le plurilinguisme ; dans l’action des associations et des organisations professionnelles.

Regards croisés.  L’objectif de cet axe est double : réfléchir de façon décentrée sur les cadres et les modalités qui conditionnent l’apprentissage et l’enseignement du français dans des contextes spécifiés. Échanger et débattre sur des perspectives méthodologiques et pédagogiques modernes et innovatrices.

Cultures, culture… Poursuivre et amplifier la réflexion sur la diversité initiée par les congrès précédents de la FIPF. Réfléchir sur les  précautions éthiques qui doivent présider à l’utilisation des concepts circulants ; sur leur mise en œuvre méthodologique ; sur la  place réservée à la culture patrimoniale française et francophone et à la culture quotidienne ; sur la place à donner aux autres cultures présentes dans la classe et dans l’environnement social.

Dans chacun des trois axes, une place particulière sera réservée aux jeunes chercheurs et aux premières communications.

Comme le congrès de Durban est une première pour l’Afrique, il se veut novateur dans tous les domaines. Les intervenants sont cordialement invités à proposer des contributions de nature diverse : en dehors des interventions, ateliers, affiches et tables rondes habituels, on souhaite également recevoir, à titre d’exemple, des propositions de mini-cours, de forums, de débats, de batailles de dictons, de présentations théâtrales, musicales, poétiques et autres. Des projets dynamiques envisageant de nouvelles stratégies seront particulièrement bienvenus. Cette invitation s’adresse aussi aux jeunes, étudiants et élèves, qui sont encouragés à présenter des projets créatifs et originaux.

Proposition de contribution

Les contributions sont données en français.

Le matériel nécessaire à votre communication est fourni.

Votre contribution peut être :

Un atelier de 45 minutes dans un créneau d’1 h : mise en place, atelier, débat et clôture.

Une intervention de 20 minutes dans la continuité de 2 ou 3 interventions selon une cohérence thématique, dans un créneau d’1 h ou d’1 h 30 : mise en place, intervention, débat et clôture.

Autre : mini-cours, forums, débats, batailles de dictons, présentations théâtrales, musicales, poétiques et autres : à vous d’être créatif et d’inventer quelque chose de  nouveau.

Vous ne pourrez soumettre votre proposition de communication qu’en ligne dès que le site du congrès sera ouvert.

Date limite : le 31 mai 2011

Plus d’informations

Pas de commentaire