banniere single

Audio – Les pompiers boulangers (1’35’’)

Posté le par le français dans le monde

Une belle histoire de solidarité dans une petite commune du Puy-de-Dôme : chaque été, le boulanger de Sayat ferme sa boutique pendant le mois d’août et part en vacances. Pour que le village continue de vivre, les pompiers volontaires ont décidé de prendre la relève. L’espace de quelques semaines, ils jouent les boulangers. Reportage de Victor Honnet.

 

TRANSCRIPTION

Victor Honnet – En face de la boulangerie habituelle les pompiers volontaires ont installé leur boutique provisoire dans un vieux moulin plein de charme / mais faire deux cents pains par jour / ça ne s’improvise pas bien sûr / Charles Miraton et ses collègues ont été formés pendant une semaine par le boulanger du village – Ch. M. – Il nous a appris à faire la pâte / il nous a donné les proportions / nous / on n’a rien inventé hein / donc on fait exactement ce qu’il nous a dit de faire / à / à / à la lettre quoi / et puis voilà / puis maintenant / bon on a pris un petit peu le coup là maintenant / cette année ça va mieux / on modifie un petit peu les quantités / on a doublé les quantités / donc ça va / ça se passe pas trop mal / tout le monde participe bien / tout ça / ça va – V. H. – Comment s’organisent les pompiers du coup / les gardes et tout ça – Ch. M. – Là nous on tourne / tous les soirs on se met / on est trois pour faire / on se met à trois / on se met à trois pour faire la / la pâte / et le lendemain deux qui viennent à 4 heures du matin / deux qui viennent à 4 heures qui font les / qui font la pâte / qui font la mise en forme / qui font cuire et qui s’en vont après / et puis après c’est les dames / les copines qui viennent / enfin les / les femmes / tout le monde qui vient / qui viennent participer / qui font la vente – V. H. – Et si les sirènes sonnent – Ch. M. – Et ben on part hein / on fait quand même notre rôle de pompiers hein / en priorité d’ailleurs – V. H. – Dans le village évidemment les pompiers boulangers sont devenus de véritables héros locaux / notamment pour les personnes âgées comme Bernadette / 79 ans – B. – Tous les matins je vais chercher mon pain mon journal / c’est super gentil / c’est pas partout que les gens sont gentils comme ça hein / on a de la chance dans le village d’avoir des / des pompiers comme ça – V. H. – Le pain est bon – B. – Très bon / ils sont super / c’est des bons boulangers / j’ai pris de la brioche ce matin / elle était super bonne – V. H. – Et en plus de ravir les papilles des habitants les pompiers profitent de l’occasion pour mettre de l’argent de côté / l’an dernier avec les 2 000 euros de bénéfices de la boutique en août / ils ont pu acheter un tensiomètre et un défibrillateur.

LEXIQUE

Prendre le coup : attraper le tour de main, trouver la bonne technique, s’y prendre de la bonne manière.

TÉLÉCHARGER

– Fichier audio à télécharger (.ZIP) : 40-pompiers-boulangers.mp3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire