banniere single

Audio – Le parc de Versailles dix ans après la tempête (2’06’’)

Posté le par le français dans le monde

Le 26 décembre 1999, des vents records balaient les régions du Nord de la France, les dégâts sont considérables, y compris dans l’un des plus beaux parcs du monde : celui de Versailles, planté sous Louis XIV et conçu par André Le Nôtre. Plus de 40 km d’allées, 18 000 arbres d’alignement, 350 000 en bosquets, 250 000 fleurs… Il faut tout replanter, à l’identique, comme au temps de Marie-Antoinette : c’est l’immense tâche qu’accomplit Alain Baraton, jardinier en chef à Versailles. Gaël Letanneux l’a rencontré. Dix ans après, le parc de Versailles est sauvé. Reportage.

ÉCOUTER :

 

TRANSCRIPTION :

Gaël Letanneux – Ce matin-là Alain Baraton assiste en direct à la destruction du plus beau jardin de France / la tempête est d’une violence inouïe / les arbres du parc plantés sous Louis XIV ne résistent pas / 15 000 sont déracinés / il faudra encore en abattre 40 000 après la tempête / le jardinier en chef / Alain Baraton / est sous le choc / il se demande alors si Versailles pourra survivre – A. B. – Vous n’avez pas conscience de la difficulté d’évacuer 40 000 troncs / des centaines de milliers de branches et des souches qu’il a fallu soit enterrer soit brûler / et puis après il faut reconstruire / et Versailles est un domaine classé et on ne fait pas tout et n’importe quoi / alors il a fallu assembler les documents historiques / nous avons consulté les archives / les bons de commande / les peintures / les gravures / même les textes des poètes qui décrivaient Versailles du temps des rois / et avec l’ensemble de ces documents eh bien il a été possible de de replanter le parc à l’identique – G. L. – Grâce à la solidarité nationale et internationale le parc est reconstruit / chaque végétal retrouve sa place / exactement comme si on jouait les notes d’une partition de musique / explique Alain Baraton / si bien que dix ans après la tempête le visiteur découvre les jardins tels que Marie-Antoinette les connaissait à l’époque / mais bien sûr ce ne sont plus les arbres de Louis XIV – A. B. – Quand les jardiniers plantent un arbre / ils / ils doivent / j’espère pour ça / à Jean de La Fontaine qui du temps de Louis XIV se promenait dans les jardins de Versailles / voit des jardiniers planter des arbres et il écrira que ceux qu’ils ont plantés vivent mille ans et plus / alors nous n’avons pas la prétention / nous / d’avoir installé des arbres pour mille ans / mais on peut espérer que les végétaux plantés / les chênes / les hêtres / les tilleuls et autres marronniers vivent au minimum deux à trois cents ans / ça nous emmène en 2300 / je pense que c’est déjà pas mal / aujourd’hui / plus de dix ans après la tempête / eh bien toutes les traces ont disparu / Versailles aujourd’hui est un parc neuf / rénové / qui n’a pas la beauté du parc que moi j’ai connu avant la tempête parce que ce parc avait une âme / notre parc d’aujourd’hui est replanté / il n’est pas encore beau / mais / mais il est prometteur – G. L. – Pour Alain Baraton l’essentiel a été fait / le parc est replanté / cet amoureux de Versailles a même son petit jardin secret / la grotte de Marie-Antoinette / c’est là qu’il se réfugie quand les touristes sont trop nombreux.

TÉLÉCHARGER :
– Fichier audio à télécharger (.ZIP) : 28-fdlm-versailles

Pas de commentaire

Laisser un commentaire