banniere single

Coopération universitaire et scientifique : l’AUF agit dans la zone méditerranéenne

Posté le par le français dans le monde

De l’initiative MERSI au partenariat avec l’Euromed Permanent University

L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) développe particulièrement ses activités dans la région euro-Méditerranée. Plus de la moitié des institutions membres de l’AUF (442 membres sur 759) relève de cet espace à travers 38 pays. Trois des neuf bureaux régionaux de l’AUF opèrent directement en faveur de la coopération universitaire et scientifique dans cette région : le bureau « Europe de l’Ouest et Maghreb », le bureau « Europe centrale et Orientale » et le bureau « Moyen-Orient ».

L’AUF s’est engagée dans un partenariat avec l’Euromed Permanent University Forum (EPUF). Ce partenariat s’est illustré en particulier dans le cadre d’une « conférence des recteurs de l’Union pour la Méditerranée » organisée à Barcelone le 29 juin 2010. Réunissant plus de 125 dirigeants d’institutions euro-méditerranéennes, cette conférence a élaboré une « Déclaration des recteurs de l’Union pour la Méditerranée » qui sera soumise à la deuxième Conférence ministérielle euro-méditerranéenne de l’enseignement supérieur, la recherche scientifique et l’innovation.

Dans la continuité de son engagement méditerranéen et fidèle à sa vocation multilatérale, la nouvelle programmation quadriennale (2010 – 2013) de l’AUF met en évidence 7 thématiques prioritaires :
– Langue française, diversité culturelle et linguistique
– État de droit, démocratie et société
– Environnement, eau, énergie et climat
– Développement durable et bien être des populations : lutte contre la pauvreté et santé publique
– Économie de la connaissance
– Expertise et innovation pour l’enseignement supérieur
– Connaissance de la Francophonie

La plupart de ces thématiques sont issues des préoccupations et des besoins exprimés par cette zone.

On citera en particulier l’initiative MERSI, acronyme pour «  projets MEditerranéens de Recherche Scientifique Interuniversitaire ». Sur appel d’offres, 12 projets (sur 130 dossiers) de coopération scientifique inter-universitaire ont été retenus ; ils seront soutenus financièrement pour un montant total de plus d’un million d’euro, dont la moitié est prise en charge par l’AUF. Cet appel a mobilisé près de 250 universités issues de plus de 18 pays méditerranéens. Les projets retenus concernent des problématiques variées allant des ressources génétiques et moléculaires du palmier dattier aux impacts écologiques et sanitaires des cyanobactéries toxiques en passant par la ville durable méditerranéenne ou l’entrepreneuriat transméditerranéen. Chaque projet est porté par au moins trois établissements appartenant aux pays de l’Union pour la Méditerranée (UPM), dont deux au minimum doivent se situer au Sud.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire